vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeBlair désigne l'Iran comme le principal obstacle à la paix au Moyen-Orient

Blair désigne l’Iran comme le principal obstacle à la paix au Moyen-Orient

Agence France Presse – Le Premier ministre britannique Tony Blair a tenu un discours très offensif contre le régime iranien, présenté comme un obstacle à la paix au Moyen-Orient, et a appelé à lutter contre son influence, mercredi matin à Dubaï au terme de sa tournée régionale de six jours.

S’adressant à des hommes d’affaires locaux mais aussi britanniques, M. Blair a exhorté les pays de la région à promouvoir une grande "alliance des modérés" afin de contrer la menace de l’extrémisme, représentée notamment par Téhéran.

"Nous devons nous réveiller (…) et reconnaître la menace globale que représente le régime iranien, pas son peuple, pas nécessairement l’ensemble du pouvoir iranien, mais ceux qui l’exercent actuellement", a déclaré le Premier ministre britannique qui, par le passé, avait invité Téhéran à jouer un rôle positif au côté de la communauté internationale.

Il n’y a fait cette fois aucune allusion.

"Ils (les Iraniens) cherchent à nous empêcher d’avancer au Liban, en Irak, en Palestine. Notre réponse devrait être de démontrer cette attitude, de construire des alliances pour s’y opposer et faire reculer leur influence dans la région", a-t-il proclamé.
 
Face à cette menace, Tony Blair a insisté sur l’intérêt pour les pays "modérés" du Moyen-Orient de s’unir.

"Nous devons supporter et légitimer les populations et les gouvernements modérés et modernes partout dans la région", a indiqué le Premier ministre britannique.

"Une lutte de grande envergure est en cours au niveau mondial entre ceux qui croient à la démocratie et au modernisme et les forces réactionnaires et extrémistes", a-t-il martelé.

Selon M. Blair, "la solution viendra de la région elle-même, mais son destin aura des répercussions, pour le meilleur ou pour le pire, partout dans le monde".

Dans ce contexte, "il n’est pas trop tard", pour promouvoir cette grande "alliance des modérés", "mais le temps presse", a-t-il estimé.
 
Tony Blair achève mercredi une tournée régionale de six jours notamment destinée à relancer le processus de paix au Proche-Orient, alors qu’une flambée de violence secoue les territoires palestiniens.

Elle l’a mené en Turquie, en Egypte, en Israël, dans les territoires palestiniens, en Irak et aux Emirats arabes unis, pays qu’il considère comme partie intégrante de ce qu’il nomme "l’arc de la modération".
 

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe