lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceAyyad Jamaloddine: Le test décisif pour l'Irak est l’OMPI

Ayyad Jamaloddine: Le test décisif pour l’Irak est l’OMPI

 Télévision Al-Bagdadieh, 8 mars – Voici des extraits d'une interview d’Ayad Jamaloddine, religieux chi’ite et membre éminent de la commission des Affaires étrangères du parlement irakien.

Question : À votre avis, est-ce que la visite [de l’ancien président des mollahs] Hachemi Rafsandjani est considérée comme officielle ? Abdollah M. Salim a déclaré que cette visite aurait une influence politique. Compte tenu du comportement du [régime iranien] en Irak, est-ce que le peuple irakien n’a pas de représentants pour se dresser contre les actions de l’Iran ?

Ayyad Jamaloddine : Il ne peut y avoir d’interaction mutuelle sur un plan d’égalité avec l'Iran, tant que la loi sur les partis politiques en Irak ne sera pas votée et les ressources financières de ces partis rendues publiques. Il existe de nombreux partis et forces politiques qui sont toujours alimentés par l'Iran et avec qui ils entretiennent une relation organique. On note des changements dans la conscience politique des Irakiens. Les gens ont changé et les dernières élections le prouvent. Mais, cela veut-il dire que les forces politiques ont rompu leurs relations historiques avec l'Iran ? Nous ne voulons pas être les ennemis de l'Iran et porter le « casque de fer » de Saddam Hussein. Cependant, nous attendons de ces partis qu’ils soient des forces nationales irakiennes et qu’ils défendent les intérêts de l'Irak, au lieu de prôner la mise en œuvre des plans et du programme de l’Iran en Irak.

Je considère qu’il existe un test décisif pour les forces politiques irakiennes. Toute force qui cherche à expulser l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran [OMPI] d'Irak prouve qu'elle a des relations organiques avec l'Iran.

Nous voulons que les forces qui sont au pouvoir et au parlement prennent en considération les intérêts irakiens et entretiennent des relations avec les Iraniens sur un pied d'égalité. Mais, comment peuvent-elles faire quand elles sont encore entretenues par l'Iran, et reçoivent l’assistance de l'Iran pour leurs milices et leurs campagnes politiques ? Ces aides venant d'Iran pour les partis au pouvoir et au Parlement ne peuvent pas être rendues publiques. Il existe également des aides en provenance d'autres pays comme l'Arabie saoudite. On ne peut faire de la transparence que par le biais de moyens légaux. Par conséquent, la loi sur les partis doit être mise en avant. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe