lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésAprès le scandale causé par la révélation d’un faux porte-avions, l’Iran dément...

Après le scandale causé par la révélation d’un faux porte-avions, l’Iran dément les faits

CNRI- La chaîne télévisée en langue arabe, Al-Alam, liée au régime iranien, a prétendu le 23 mars que la fabrication d’une maquette géante d’un porte-avion avait comme objectif un simple usage cinématographique.

 Trois jours auparavant, le New York Times avait rapporté les propos d’une source militaire américaine qualifiant « très étrange » la fabrication de cette maquette.

Une source militaire avait affirmé au journal qu’il se pourrait que l’Iran ait l’intention d’utiliser cette maquette dans ses tactiques de « duperies militaires ».

Réagissant à son tour, Eliot Engel, membre de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a déclaré que la fabrication de cette maquette ne témoignait pas des « bonnes intentions » des autorités iraniennes.

Une fois le scandale révélé, le régime des mollahs a prétendu sur la chaine Al-Alam : « un réalisateur se prépare à tourner un nouveau film dans lequel ce porte-avions fait office de décoration ».

Le New York Times rapporte que les annalistes de l’armée américaine ont eu connaissance de ce faux porte-avions l’été dernier grâce aux images satellites du chantier naval de Gatchine près de la ville portuaire de Bandar-Abbas, au Sud de l’Iran.

Selon le journal, cette maquette ressemble aux porte-avions de la classe Nimitz, en service dans la marine américaine, avec une différence de taille : elle n’est pas équipée de la force de propulsion nucléaire. Cependant, on peut distinguer des faux avions de chasse sur son pont.

Rappelant les négociations nucléaires prévues avec l’Iran, le New York Times écrit : la république islamique tente constamment de montrer plus forte que n’est en réalité sa puissance militaire, en ayant recours à une propagande grotesque.

Déjà l’année dernière, les médiaux gouvernementaux iraniens avaient publié des images d’un chasseur en vol, apparemment de fabrication locale, dénommée « Ghaher 313 ». À l’époque, le Spiegel Online avait révélé qu’il s’agissait des photos truquées par le moyen de photoshop.

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe