jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsAprès l’annonce de la signature de l’accord nucléaire, le régime iranien a...

Après l’annonce de la signature de l’accord nucléaire, le régime iranien a renforcé la sécurité du lieu de résidence de Khamenei

CNRI – Le régime iranien a considérablement renforcé la sécurité du lieu de résidence du guide suprême du régime, Ali Khamenei, à la suite de l’annonce de la signature d’un accord nucléaire censé restreindre le programme nucléaire de l’Iran en échange de la levée des sanctions internationales.

Les unités spéciales ont été stationnées dans le quartier Pasteur où se situe la résidence d’Ali Khamenei.

Depuis le mardi 14 juillet, les habitants de Téhéran ont constaté une augmentation considérable des agents répressifs et des patrouilles antiémeutes dans d’autres parties sensibles de la capitale.

Des patrouilles répressives ont été stationnées sur les principaux axes de la capitale, notamment place Azadi, la place Enghelab, la place Imam-Hossein et l’intersection Mossadegh.

Les forces antiémeutes ont également été installées dans la rue Manoutchehri, l’intersection Istanbul, et la place Vali-Asr.

Les unités spéciales ont également été installées devant le siège de la télévision d’Etat à Téhéran.

Mardi dernier, la dirigeante de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, a déclaré dans un communiqué que, malgré de nombreuses lacunes et concessions injustifiées face aux mollahs, l’accord nucléaire conclu entre P5 + 1 et le régime iranien montre un recul de Khamenei qui a du abandonner ses ‘lignes rouges’.

Mme Radjavi a dit que ce recul va briser l’autorité de Khamenei au sein du régime et va affaiblir le fascisme religieux au pouvoir en Iran dans son intégralité.

« Cet retrait, que les officiels du régime ont qualifié de ‘poison nucléaire’ aggravera inévitablement la lutte de pouvoir au sommet de ce régime et bouleversera l’équilibre à l’intérieur du pouvoir au détriment de Khamenei. », a ajouté Mme Radjavi.

En s’adressant aux Iraniens – qui ont été les premières victimes de la dictature religieuse au pouvoir en Iran – Mme Radjavi a déclaré : « Il est temps de demander des comptes à ce régime anti-iranien et de se soulever afin de renverser le régime illégitime des mollahs et d’établir un Iran libre, démocratique et non nucléaire. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe