mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeAppel à disqualifier la candidature de Rafsandjani sous prétexte de sénilité

Appel à disqualifier la candidature de Rafsandjani sous prétexte de sénilité

Sham elections – No. 15

Le porte-parole du Conseil des gardiens : Celui qui ne peut travailler plus de quelques heures par jour ne sera pas qualifié

Les tentatives du conseil des gardiens de disqualifier Rafsandjani continuent. Alors que la date limite du conseil des gardiens pour les qualifications est pour ce mardi, l’agence Mehr affiliée au ministère du renseignement, écrit le 20 mai en citant le porte-parole du conseil : «  Si quelqu’un aspire à assumer un poste administratif majeur mais ne peut y assurer que quelques heures de travail par jour, il est naturel qu’il ne puisse être approuvé ; et la question de savoir si la condition physique entre dans la prise en considération des capacités du président ou pas, pourra faire partie des questions que nous allons examiner, mais cela n’a pas encore été abordé. »

Par ailleurs, Mohammad Dehghan, député membre du Bureau du parlement des mollahs, a déclaré implicitement : « Le conseil des gardiens rejettera la candidature de Rafsandjani qui est âgé de 79 ans (…) jusqu’à présent le Majlis (parlement) a adopté trois lois concernant les candidats présidentiels comme quoi ils ne doivent pas être âgé de plus de 75 ans, mais le conseil des gardiens les a rejetées. » Cependant, « après m’être entretenu avec des membres du conseil des gardiens, j’ai découvert que le conseil approuve cette idée du Majlis et cherche à la faire appliquer par le biais des statuts du Conseil des gardiens. »

Réagissant à ces propos, Ali Motahhari, un autre député des mollahs, a répliqué : « Ma question est de savoir comment le conseil des gardiens va s’assurer que quelqu’un ne peut travailler pendant quatre heures ? Comment savent-ils que M. Hachemi n’a pas la capacité physique de devenir président ? Si Hachemi est disqualifié, ce sont les principes de Révolution et de Système qui seront remis en question, parce que Hachemi a eu le rôle le plus significatif dans la révolution comparé aux autres candidats (…) Si le conseil des gardiens a arrêté sa décision finale à ce propos, il a ouvert un jeu dangereux qui ne sera pas dans l’intérêt du système. »

Le site official Machregh, sous couvert de compassion pour Rafsandjani, écrivait le 19 mai :  « Rafsandjani ferait mieux de se retirer avant d’être disqualifié (…) faire venir dans l’arène un vieillard de 80 ans qui ne peut même pas physiquement assurer à ses propres besoins personnels, est une injustice impardonnable faite à ce vieux guérillero de la révolution (…) A cet égard, les dignitaires des séminaires et les vieux amis de M. Rafsandjani devraient agir selon leur devoir humanitaire et religieux, et avant que le conseil des gardiens n’annonce sa décision finale sur sa capacité à diriger le  pays, ils feraient mieux de le conseiller aimablement de renoncer à viser la présidence, parce qu’une disqualification de Hachemi à ce moment de sa vie ne doit pas être rattaché à son passé politique. Sauvez Hachemi, il ne reste plus beaucoup de temps !”

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 mai 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe