dimanche, février 5, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeAllemagne : pressions sur les entreprises pour rompre les amarres avec l'Iran

Allemagne : pressions sur les entreprises pour rompre les amarres avec l’Iran

 CNRI – Le gouvernement allemand exerce de plus en plus de pression sur les entreprises pour réduire leur commerce avec le régime iranien. Il a même tenté de mettre fin à une réunion d’affaires à laquelle participait le ministre du Pétrole du régime iranien, a rapporté le quotidien Handelsblatt le 7 mai.

 CNRI – Le gouvernement allemand exerce de plus en plus de pression sur les entreprises pour réduire leur commerce avec le régime iranien. Il a même tenté de mettre fin à une réunion d’affaires à laquelle participait le ministre du Pétrole du régime iranien, a rapporté le quotidien Handelsblatt le 7 mai.

La semaine dernière, le gouvernement de la chancelière Angela Merkel a écrit à l’Association allemande NUMOV pour le Proche et le Moyen-Orient pour l’exhorter à annuler deux conférences sur l'Iran, a déclaré le Handelsblatt.

«Ces événements sont en contradiction flagrante avec la politique du gouvernement et pourrait causer des dommages plus importants de politique étrangère à l'Allemagne», dit le quotidien en citant la lettre du ministère de l'Economie.

« Pour cette raison, je voudrais vous demander de ne pas poursuivre ces événements, au nom du ministère de l'Economie et du Bureau de la Chancelière », dit la lettre.

Les deux conférences, une réunion d'information sur l'Iran pour les entreprises allemandes à Düsseldorf, et une réunion de représentants d’entreprises allemandes avec le ministre du pétrole Gholamhossein Nozari, à Berlin, ont eu lieu néanmoins, dit le document.

L'Allemagne a toujours été un partenaire commercial majeur de l’Iran. Les chiffres récents montrent que Berlin a considérablement réduit la valeur de la nouvelle offre des garanties de crédit à des entreprises qui font des affaires avec l'Iran, mais les exportations allemandes vis-à-vis de ce pays ont augmenté en 2008, d’après les statistiques officielles.

La pression porte ses fruits, a déclaré le Handelsblatt, le commerce entre l'Allemagne et l'Iran a baissé de 30 % en janvier par rapport à l'année précédente, bien que les échanges avec d'autres pays soient en pleine croissance.

Graphique : les exportations allemandes vers l'Iran en milliards d'euros