samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceA trente ans d’intervalle deux générations d’Iraniens manifestent à Paris pour la...

A trente ans d’intervalle deux générations d’Iraniens manifestent à Paris pour la liberté en Iran

Manifestation d'Iraniens à Paris devant l'Assemblée nationale le 16 juin 2009CNRI – Hier, une centaine d’Iraniens ont manifesté à Paris devant l’Assemblée nationale en soutien au soulèvement populaire en Iran. Ils demandaient la fin de la dictature religieuse dans son ensemble et l’organisation d’élections libres sous l’égide de l’ONU. « Il n’y a jamais eu de vraies élections en Iran depuis l’arrivée des mollahs. Ils se servent de ce processus uniquement pour se partager le pouvoir entre leurs factions », dit Azadeh, 30 ans, née dans en prison, au lendemain de la révolution, sa mère ayant été arrêtée dans une manifestation, déjà à l'époque, contre les mollahs.

Manifestation d'Iraniens à Paris devant l'Assemblée nationale  le 16 juin 2009CNRI – Hier, une centaine d’Iraniens ont manifesté à Paris devant l’Assemblée nationale en soutien au soulèvement populaire en Iran. Ils demandaient la fin de la dictature religieuse dans son ensemble et l’organisation d’élections libres sous l’égide de l’ONU. « Il n’y a jamais eu de vraies élections en Iran depuis l’arrivée des mollahs. Ils se servent de ce processus uniquement pour se partager le pouvoir entre leurs factions », dit Azadeh, 30 ans, née dans en prison, au lendemain de la révolution, sa mère ayant été arrêtée dans une manifestation, déjà, contre les mollahs.

« Je ne comprends pas qu’on puisse parler « d’élections », ici en France alors que ce régime a inscrit noir sur blanc dans sa constitution qu’il rejette la souveraineté populaire et qu’il ne croit que dans la suprématie du guide religieux. Ça fait trente ans que nous souffrons, ça fait trente ans que nous voulons la liberté et la démocratie que les mollahs nous ont volées », dit Peyman, 54 ans, qui a « fait toutes les manifestations contre le chah ». « Oui, à l’époque je soutenais les Moudjahidine du peuple et aujourd’hui je soutiens Maryam Radjavi, car elle est la seule à appeler à un changement démocratique. Plus de mollahs ça suffit ! Oui, à la démocratie ! »

« Le courage de la jeunesse iranienne qui se révolte, devrait encourager les occidentaux à abandonner leur soutien aux mollahs et à soutenir la population qui ne demande que la liberté et la démocratie », s’exclame Maryam 22 ans, étudiante en littérature à la Sorbonne. « Vous voyez, nous sommes là à trente années d’intervalle, deux générations avec le même slogan et la même aspiration : « Mort au dictateur » !

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe