samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Protestations889 personnes arrêtées par la police lors de la Fête du feu...

889 personnes arrêtées par la police lors de la Fête du feu dans 22 villes

Iran-fête du feu

Le soulèvement en Iran – No. 119 – fête du feu

Le régime des mollahs a eu recours à des arrestations généralisées dans tout l’Iran pour faire face aux soulèvements populaires et aux protestations lors de la célébration de la fête du feu (13 mars). Selon les chefs des forces de sécurité, 889 personnes ont été arrêtées dans seulement 22 villes du pays.

Selon les déclarations ou interviews des chefs des forces de sécurité, 436 personnes ont été arretées à Téhéran, 90 à Qom, 90 à Machhad, 50 à Semnan, 40 à Arak, 38 à Robat Karim, 22 à Gadjsaran, 18 à Langerud, 17 à Boroujerd, 14 à Birjand, 14 à Orumieh, … Ces chiffres ne comprennent pas le nombre de détenus dans d’autres villes, ainsi que les arrestations par d’autres organes répressifs tels que le Ministère du renseignement (Veval), les Gardiens de la Révolution, les renseignements des Pasdaran, la milice du Basidj et les agents en civil.

Le colonel Darvishi, commandant adjoint des forces de sécurité de la province de Qom, a déclaré le 14 mars : « 90 perturbateurs de l’ordre et de la sécurité ont été arrêtés à Qom la nuit dernière. Ces gens ont causé des embouteillages et terrorisé les gens en brûlant des pneus et en commettant des actes dangereux. »

Selon la radio et la télévision d’Etat, le commandant des forces de sécurité de Robat Karim a annoncé l’arrestation et le renvoi au bureau du procureur de 38 fauteurs de troubles à l’ordre public le soir de Chaharshanbeh Souri (fête du feu), et a annoncé que 23 véhicules et 9 motos ont été saisis le même jour.

L’agence de presse IRNA, citant les forces de sécurité de la province de Markazi (Arak), a écrit le 14 mars que la veille au soir, 40 personnes ont été arrêtées pour avoir commis des crimes et entravé le confort des citoyens, et ont été remises aux autorités judiciaires pour action en justice.

La même agence de presse, citant le commandant adjoint des forces de sécurité du Khorasan Sud à Birjand, a écrit : 14 délinquants ont été arrêtés dans la province la nuit dernière pendant la fête du feu et ont été remis aux autorités judiciaires.

Le chef des forces de sécurité de Gadjsaran a déclaré que 14 personnes ont été arrêtées pendant la Fête du feu et que leurs dossiers ont été transmis aux autorités judiciaires.

La Résistance iranienne appelle tous les Iraniens à protester contre les arrestations massives et les mesures répressives du régime des mollahs, et à soutenir les personnes arrêtées. Elle exhorte toutes les organisations internationales de défense des droits de l’homme à prendre des mesures immédiates en vue de la libération des prisonniers du soulèvement et, en particulier, de ceux qui ont été arrêtés lors du festival du feu. La dictature religieuse en Iran en est à sa phase finale, et les interactions politiques et économiques avec ce régime, qui n’est au pouvoir qu’avec la répression, la torture, l’exécution et l’exportation du terrorisme et des interventions bellicistes dans la région, n’ont aucune légitimité et devraient être arrêtées.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
15 mars 2018

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe