mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance34 députés européens appellent le conseil de l'UE à retirer l’OMPI de...

34 députés européens appellent le conseil de l’UE à retirer l’OMPI de la liste noire

CNRI – Dans un communiqué de presse, Struan Stevenson, Vice-président du groupe PPE-DE, le plus grand du Parlement européen, a annoncé que 34 eurodéputés de premier plan avaient appelé dans une déclaration commune le Conseil des ministres de l’UE à retirer immédiatement les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) de la liste du terrorisme.

L’annonce a suivi la visite le 18 décembre de Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne à son siège bruxellois où elle a parlé des derniers événements et des mesures légales et politiques de la Résistance iranienne pour contraindre  le Conseil des ministres de l’UE à appliquer le jugement de la Cour européenne de Justice ordonnant de retirer l’OMPI de la liste noire de l’UE.

On compte parmi les signataires de la déclaration trois vice-présidents du Parlement européen, les chefs de délégations de 19 pays de ce groupe et six vice-présidents du groupe.

Le communiqué déclare : "Le mépris du jugement du 12 décembre 2006 de la Cour européenne de Justice annulant la décision du Conseil des Ministre de mettre l’OMPI dans la liste des organisations interdites et les justifications illégales du Conseil pour ne pas mettre en oeuvre ce jugement, sont des mesures inacceptables en ligne avec la politique de complaisance vis-à-vis du régime iranien."

En évoquant l’appel de plus de 2000 parlementaires et 8500 avocats et juristes à travers l’Europe pour mettre fin à l’étiquette  terroriste de l’OMPI, les eurodéputés ont rappelé que "même les définitions les plus larges du terrorisme ne s’appliquent pas à l’organisation." "A la suite de la décision de la justice britannique, la désignation de terroriste de l’OMPI est non seulement nulle et non avenue en Grande-Bretagne, mais aussi dans l’UE."

La Cour européenne avait annulé le 12 décembre 2006 l’inscription de l’OMPI dans la liste noire de l’UE. Mais sur la demande et l’insistance du Royaume-Uni, le Conseil des Ministres avait refusé de mettre en oeuvre la décision de justice.

Le 14 décembre 2007, un tribunal britannique a confirmé son jugement précédent comme quoi l’inscription de l’OMPI sur cette liste était "perverse" et a rejeté la demande de recours du ministre britannique de l’Intérieur.

Mme Radjavi a dit à la conférence de presse au Parlement européen que "l’OMPI a de nouveau lancé une action devant la Cour européenne contre le Conseil pour n’avoir pas appliqué son verdict et pour avoir illégalement re-inscrire l’OMPI. Maintenant, cependant, après la décision de la justice britannique, l’UE n’a plus d’excuse."

"L’UE doit mettre fin à son mépris de la Cour et au maintien illégal de l’étiquette de terroriste de l’OMPI immédiatement", a dit Mme Radjavi.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe