samedi, février 4, 2023
AccueilUncategorizedIran : Manifestations des militants du CNRI dans les capitales européennes

Iran : Manifestations des militants du CNRI dans les capitales européennes

Iran : Manifestations des militants du CNRI dans les capitales européennes

Le 1er octobre, en solidarité avec le soulèvement du peuple iranien, les Iraniens vivant en Europe, militants et sympathisans du Conseil national de la Résistance iranienne et de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran, ont commencé à manifester dans plusieurs capitales européennes. Ils ont appelé la communauté internationale à reconnaître le droit légitime du peuple iranien à résister et à renverser le régime théocratique qui occupe son pays.

Près de 200 villes dans les 31 provinces d’Iran ont été le théâtre d’un soulèvement sans précédent contre le régime au cours des 16 derniers jours. Malgré la répression brutale qui a tué jusqu’à présent au moins 400 manifestants et alors que plus de 20 000 manifestants auraient été arrêtés, le soulèvement du peuple iranien s’est poursuivi.

Dans de nombreuses scènes, ce sont des jeunes femmes qui ont mené le combat et organisé la dissidence. Vendredi, un grand nombre de citoyens sans défense ont été tués et blessés par les forces de sécurité lors des manifestations populaires à Zahedan, capitale de la province du Sistan-Baloutchistan (sud-est du pays). À ce jour, la mort d’au moins 46 manifestants à Zahedan a été confirmée.

À Paris, des Iraniens se sont rassemblés devant l’ambassade du régime iranien, non loin de la Tour Eiffel. Scandant des slogans tels que « A bas le dictateur » et « A bas Khamenei », ils ont condamné la répression sanglante du soulèvement du peuple iranien par le régime des mollahs et ont exigé que les représentants de l’État iranien soient tenus responsables de ces crimes. Les manifestants ont également appelé à la fermeture de l’ambassade du régime qui a été « un nid d’espionnage ».

Lors du rassemblement de Paris, des représentants du Parlement français ont rejoint les manifestants en solidarité avec le soulèvement du peuple iranien.

Des parlementaires français, dont Cécile Rilhac et Caroline Yadan, de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale française, et Constance Le Grip, de la Commission des Finances, ont assisté à la manifestation et se sont exprimés en solidarité avec le soulèvement du peuple iranien.

En Suède, les Iraniens se sont rassemblés dans le centre-ville de Stockholm, et avec les slogans « Khamenei est un meurtrier, son gouvernement est illégitime » et « A bas Khamenei », ils ont fait écho aux cris de la jeunesse iranienne à l’intérieur de l’Iran.

Faisant mention à la répression sanglante de la manifestation populaire d’hier à Zahedan, les manifestants ont scandé : « Zahedan, Zahedan, condoléances, condoléances » et ont exprimé leur admiration sincère pour leurs compatriotes du sud-est. Les manifestants ont ensuite défilé dans Stockholm en solidarité avec le soulèvement du peuple iranien.

Le dernier message de la présidente élue du CNRI, Mme Maryam Radjavi, au peuple de Zahedan a été lu aux manifestants dans les capitales européennes.

A Berlin, les Iraniens ont commencé à manifester devant l’Université Humboldt. Assistant au rassemblement, Leo Dastbnerg, ancien membre du Bundestag (Parlement allemand), a déclaré : « Nous avons une responsabilité dans le statu quo. Les martyrs de ce soulèvement nous motivent à lutter pour la liberté et la démocratie. Le régime a toujours prétendu qu’il n’y avait pas de résistance en Iran. Mais maintenant la résistance se poursuit à l’intérieur de l’Iran. Le plan en 10 points de Mme Radjavi est un plan moderne pour établir une république démocratique dans un Iran libre, une république basée sur la séparation de la religion et de l’Etat. »

S’unissant aux manifestants des villes iraniennes, les manifestants de Berlin ont scandé : « A bas le tyran, que ce soit le roi ou le guide« .

Les rassemblements de la Résistance iranienne à Berlin, Stockholm et Paris ont eu lieu parallèlement à des manifestations de grande ampleur et sans précédent des Iraniens de l’étranger dans diverses villes du monde, en solidarité avec le soulèvement du peuple iranien.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe