jeudi, décembre 8, 2022
AccueilUncategorizedIran : des documents des urgences montrent qu’un cas de Covid-19 a...

Iran : des documents des urgences montrent qu’un cas de Covid-19 a été transféré des urgences de l’aéroport à l’hôpital de Téhéran le 25 janvier

– Une autre malade était chef d’équipe de passagers chinois.
– Fin janvier, le régime avait connaissance de cas de coronavirus en Iran, plusieurs hôpitaux ayant été affectés au traitement des malades.
– La dissimulation et le manque de transparence, facteurs clés de la propagation massive et soudaine du virus en Iran et dans d’autres pays, ont fait d’innombrables victimes .
– Khamenei, Rohani et d’autres officiels doivent être traduits en justice pour crimes contre l’humanité.

Les documents obtenus par l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) auprès de l’Organisation nationale des urgences iraniennes montrent clairement que le coronavirus a été directement transmis depuis la Chine à Qom et Téhéran. Fin janvier, plusieurs cas positifs ont été identifiés à Téhéran et le régime a affecté des hôpitaux, notamment Massih-Daneshvar, Yaftabad et Khomeiny pour les soigner. Les autorités ont fait tout leur possible pour empêcher la moindre information fuir sur ces cas.

La dissimulation de l’information a été la cause principale de la propagation soudaine et rapide du virus en Iran, qui s’est ensuite étendu aux autres pays de la région, et la cause du décès d’un nombre incalculable de victimes en Iran. Le Dr Adham Ismail, représentant de l’OMS en Irak, a déclaré le 30 mars : « L’Iran a propagé cette maladie contagieuse dans 17 pays. L’Iran est la cause de cette maladie contagieuse dans 17 pays. » (Al-Iraqiya TV, 30 mars)

La dissimulation du Coronavirus par le régime iranien est une violation manifeste des règles de l’OMS, en particulier de la résolution adoptée par son assemblée générale en 2005. L’article 6 de la résolution, à laquelle le régime est également partie, stipule que « chaque État partie évalue les événements survenant sur son territoire en utilisant l’instrument de décision figurant à l’annexe 2. Chaque Etat Partie notifie à l’OMS, par les moyens de communication les plus efficaces disponibles, par l’intermédiaire du point focal national RSI, et dans les 24 heures suivant l’évaluation des informations de santé publique, tous les événements susceptibles de constituer une urgence de santé publique sur son territoire conformément à l’instrument de décision, ainsi que toute mesure sanitaire mise en œuvre en réponse à ces événements. Si la notification reçue par l’OMS met en jeu la compétence de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’OMS en informe immédiatement l’AIEA. »

Khamenei, Rohani et les autres responsables doivent être jugés par un tribunal international pour crimes contre l’humanité.

Commission de la sécurité et le contre-terrorisme du Conseil national de la Résistance iranienne – Le 3 avril 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe