vendredi, décembre 2, 2022
AccueiltempMaryam Radjavi : Le régime iranien est la source de l’extrémisme dans...

Maryam Radjavi : Le régime iranien est la source de l’extrémisme dans la région

Maryam Radjavi a pris la parole lors d’une conférence qui a eu lieu le vendredi 3 juillet à Paris

Le leader de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, a déclaré que les chiites et les sunnites sont tous les deux confrontés à un ennemi commun : le système de Vélayat-e-faghih au pouvoir en Iran qui est basé sur l’extrémisme, la tyrannie et les conflits interconfessionnels dans la région, en particulier en Irak et en Syrie.

Lors de cette conférence intitulée «L’islam démocratique et tolérante contre le fanatisme et l’extrémisme », Radjavi a souligné que l’Islam rejette les conflits interconfessionnels, notamment entre chiites et sunnites. Elle a noté que les tensions entre ces deux communautés sont attisées par le guide suprême du régime iranien qui veut ainsi profiter de ces divisions et continuer son régime dictatorial.

Elle a expliqué que le régime du Vélayat-e-faghih et ses milices en Irak et en Syrie commettent des crimes sous le prétexte de guerre entre chiites et sunnites, alors que dans le passé, ces deux communautés vivaient côte à côte et n’avaient aucun conflit.

Elle a dit que le slogan de « la route de Jérusalem passe par Bagdad », a été utilisé par le fondateur de la République islamique, Khomeiny, pour attiser les conflits interconfessionnels dans la région.

Elle a noté que les sunnites sont tués en Irak et la Syrie et les gens des différents parties de la société sont tués en Iran où les chiites sont victimes de ce régime barbare.

Elle a également évoqué les difficultés auxquels ont été confrontés pendant les 13 dernières années les membres de l’opposition iraniens en Irak, vivant actuellement au camp Liberty (situé près de l’aéroport de Bagdad).

Elle a expliqué que le régime de Téhéran, confronté à d’importantes crises internes, envoie des agents de son ministère des Renseignements aux portes du camp Liberty pour sévir contre les résidents de ce camp et pour les intimider de diverses manières.

Elle a averti que tant que ce qu’elle décrit comme le régime corrompu en Iran continue de régner, le peuple iranien ne verra pas la liberté. Elle a affirmé que l’insistance de ce régime sur la possession d’une bombe nucléaire est un danger pour le monde entier. Elle a ajouté que la solution à cette situation est le renversement du régime de Vélayat-e-faghih en Iran et l’éviction de ce régime de la région.

Cette conférence a été suivie par des chefs religieux et des personnalités politiques, des parlementaires, des défenseurs des droits de l’Homme et des droits des femmes venus de différents pays du monde musulman, ainsi que des représentants de la communauté musulmane en France et des représentants du Conseil national de la Résistance d’Iran (CNRI).

Les participants ont discuté sur les différents aspects la crise dans la région, les perspectives de lutte contre l’extrémisme et le rôle du régime iranien dans cette crise.

Ils ont fait observer qu’un accord nucléaire possible entre l’Occident et l’Iran aurait des répercussions dans la région et conduirait à des conflits violents initiées par le régime de Téhéran.

 

Source : Al-Jazeera, 4 juillet 2015 (traduit par ncr-iran.org)

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe