lundi, février 6, 2023
AccueiltempGiulio Terzi : un rassemblement avec un message politique fort pour l’Iran

Giulio Terzi : un rassemblement avec un message politique fort pour l’Iran

L’ancien ministre italien des Affaires Étrangères, Giulio Terzi, a fait part de son expérience lord du grand rassemblement de la Résistance Iranienne le 13 juin à Paris. Il y participait en compagnie d’une délégation italienne menée par Marco Pannella, dirigeant historique du Parti Radical italien.

Selon M. Terzi, le rassemblement de cette année était d’autant plus significatif que son message politique était fort : « l’appel à un changement profond en Iran et mettant l’accent sur la jeunesse iranienne.

Pointant le rejet du régime religieux par la population qui appelle à la liberté d’expression et à la liberté dans la vie de tous les jours, M. Terzi a ajouté que ce refus de la répression du régime est clairement exprimé dans les universités et à travers l’Iran.

À propos de l’échéance des accords nucléaires, M. Terzi a souligné un « manque de confiance général ». « Cette absence de confiance est le fruit de plusieurs années d’activités nucléaires clandestines, dissimulées à l’IAEA et qui n’ont pas été justifiées. »

L’ancien ministre a rappelé que c’est la Résistance Iranienne qui a dévoilé le programme nucléaire du régime iranien en 2002. Et récemment, en 2009, il a révélé les centrifugeuses de Fordo. Ce travail de la Résistance a mis ses membres qui résidents au camp Liberty, en danger. Terzi a dénoncé l’« inconsistance » du gouvernement italien de ne pas les accueillir, alors que « l’Italie a confirmé il y a deux ans que ces personnes correspondent aux critères d’acceptation sur le territoire, parce qu’ils sont protégés par les Nations Unies. »