vendredi, avril 19, 2024
AccueilPublicationsPublications: Rapports spéciauxRésistance iranienne, réalisations et activités en 2023

Résistance iranienne, réalisations et activités en 2023

Résistance iranienne, réalisations et activités en 2023
En 2023, la reconnaissance mondiale du régime iranien comme une menace substantielle à la paix et à la sécurité mondiales a atteint des sommets sans précédent, tandis que simultanément, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), représentant le mouvement de résistance le plus organisé et le plus redoutable du pays, a acquis une reconnaissance internationale accrue. Cette année a marqué une confrontation critique et nuancée entre le régime iranien et ses soutiens d’un côté, et la Résistance iranienne et ses alliés de l’autre.

Dans ce contexte, l’année 2023 a été marquée par d’importantes victoires politiques et juridiques sur la scène internationale. En Iran, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a considérablement étendu son réseau, défiant de nombreuses tentatives de répression, des milliers d’arrestations et même des vagues d’exécutions de prisonniers politiques.

Malgré une myriade de complots orchestrés par le régime iranien et ses collaborateurs étrangers, le CNRI a réussi à démontrer son large soutien non gouvernemental et international au changement de régime en Iran, tandis que les activités organisées par l’OMPI dans le pays ont servi de témoignage du fait que la flamme du soulèvement en Iran ne s’éteindra pas.

Le billet actuel ne couvre qu’une petite fraction des activités menées par les unités de résistance de l’OMPI, et de nombreux rapports ont été exclus à des fins de synthèse. De plus, ce rapport omet de mentionner les milliers de manifestations, d’expositions et d’activités que les partisans de la Résistance iranienne ont menées quotidiennement dans le monde entier.

janvier 2023


6 janvier – À l’occasion du troisième anniversaire de l’attaque criminelle de missiles par les Gardiens de la Révolution (CGRI) contre un avion de ligne ukrainien PS752, entraînant la mort tragique de 176 passagers innocents, des rassemblements ont eu lieu les 6 et 7 janvier par sympathisants de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) et du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) dans diverses villes, dont Malmö, Göteborg, Stockholm, Hambourg, La Haye, Utah, Washington, Vancouver, Toronto, Vienne, Cologne, Munich, Heidelberg, Berlin, Paris, Rome, Oslo et Londres.


10 janvier – Le Comité international en quête de justice (ISJ) a tenu une conférence de presse au Club de la Presse de Bruxelles pour présenter un livre récemment publié, intitulé « La révolution démocratique iranienne ». L’étude rédigée par d’éminents hommes politiques et experts européens montre la façon dont l’Iran est devenu le théâtre de batailles acharnées entre son peuple et ses forces démocratiques face aux dictatures tyranniques et à leurs soutiens étrangers.

پاکدشت تهران - شعارهای کانون دختران شورشی علیه اعدام و برای استمرار قیام درود بر رجوی

11 janvier – À Pakdasht, située dans la province de Téhéran, une équipe de filles des unités de résistance a organisé un défilé diurne. En scandant des slogans anti-régime, elles ont perturbé l’atmosphère oppressive et transmis un message d’espoir de résistance et d’avenir meilleur pour le peuple iranien. Un acte similaire a été commis le 10 janvier dans un autre quartier de la capitale.


11 janvier – Le Comité international en quête de justice (ISJ) a tenu une conférence pour présenter son dernier livre, « La révolution démocratique iranienne ». L’événement a réuni plusieurs hommes politiques de renom qui ont exprimé leur soutien au soulèvement et à la Résistance du peuple iranien, soulignant qu’il est grand temps pour les puissances occidentales de se placer du bon côté de l’histoire et de couper tous les liens avec le régime des mollahs.

تصویرنگاری - میدان سهندیه - درود بر رجوی - ۲۹دی ۱۴۰۱

15-10 janvier – Dans le cadre de trois efforts audacieux, les unités de résistance de Téhéran, Tabriz et Rasht ont affiché des images de dirigeants de la résistance sur des immeubles de grande hauteur et dans des espaces publics.

فعالیت‌ کانون‌های شورشی به‌مناسبت ۳۰دی - سالروز آزادی آخرین دسته از زندانیان سیاسی از زندان شاه خائن

20 janvier – À l’occasion de l’anniversaire de la libération du dernier groupe de prisonniers politiques des prisons du Shah en 1979, les unités de résistance dans tout l’Iran ont mené une campagne, exprimant leur soutien à l’Organisation des Moudjahidine du peuple et aux prisonniers politiques en Iran.


25 janvier – L’intergroupe des Amis d’un Iran libre au Parlement européen s’est réuni pour discuter de la situation actuelle en Iran. Maryam Radjavi, présidente du Conseil national de la Résistance iranienne, a pris la parole lors de la réunion. Plusieurs députés européens de divers groupes politiques y ont participé et ont appelé à une politique ferme vis-à-vis du régime iranien tout en soutenant le rôle de premier plan de la Résistance iranienne.

27 janvier – Dans une manifestation de solidarité avec la résistance et le soulèvement du peuple iranien, le « Comité de solidarité arabo-islamique avec la Résistance iranienne » (CAISIR) a organisé une conférence à Bruxelles. L’événement a attiré des personnalités éminentes de Jordanie, de Syrie, de Tunisie, d’Algérie, du Yémen, d’Irak, du Soudan et de Mauritanie. Parmi les participants notables figuraient des personnalités clés de la coalition des forces révolutionnaires de l’opposition syrienne, telles que M. Nazir Hakim, M. Bashar Alhakim (vice-président de la Coalition nationale), M. Haytham Maleh, M. Anwar Malek (ancien rapporteur de la Coalition arabe) et M. Ahmad Kamel.


Fin janvier – Les organisations anglo-iraniennes ont tenu une réunion au Parlement britannique pour discuter du soulèvement en Iran. L’événement, auquel ont participé des législateurs britanniques et des militants iraniens, a condamné la violence croissante du régime iranien contre les manifestants. Les participants ont exprimé leur soutien au mouvement de Résistance organisé, en particulier en soutenant le CNRI. Le rassemblement a exhorté le gouvernement britannique à rompre ses liens avec Téhéran et à désigner les Gardiens de la révolution comme organisation terroriste.

Faites défiler pour voir les activités des mois suivants :

Lire la suite