vendredi, janvier 27, 2023
AccueilPublicationsPublications: SocialLe régime iranien fait de l’étranglement d’internet une puissante forme de censure

Le régime iranien fait de l’étranglement d’internet une puissante forme de censure

CNRI – Le régime iranien utilise l’étranglement d’internet pour empêcher la diffusion de l’information pendant les périodes de protestation en Iran. Au lieu de bloquer l’accès à Internet, il a été le premier à lancer une forme plus insidieuse mais toute aussi puissante de censure.

Cet étranglement a de nombreux avantages par rapport à un arrêt complet, car il freine protestations tout en permettant aux communications vitales de continuer. Il est également difficile de distinguer les perturbations ordinaires. Le résultat c’est que la régulation est beaucoup moins susceptible de conduire à une condamnation générale.

Selon un rapport publié par MIT Techonolgy examen, les experts en sécurité Internet ont montré comment des données accessibles au public révèlent des périodes suspectes de ralentissement d’internet en Iran et comment on peut le distinguer d’un ralentissement ordinaire causé par un trafic élevé, une défaillance de l’équipement ou autre chose.

Les données qui rendent cela possible viennent de Measurement Lab, une organisation non partisane qui distribue des logiciels ouverts pour mesurer la performance d’Internet. M-Lab a développé un outil de diagnostic de réseau largement utilisé qui mesure les performances en envoyant pendant 10 secondes une salve de données aussi vite que possible par le biais d’une connexion nouvellement ouverte.

Selon l’expert en sécurité d’internet Collin Anderson, les résultats montrent clairement des preuves de ralentissement d’internet à plusieurs reprises. «Nous trouvons deux périodes importantes et prolongées d’étranglement potentiel dans notre ensemble de données, du 30 novembre 2011 au 15 août 2012 et du 4 octobre au 22 novembre 2012 », dit-il. Lors de la première de ces périodes, le débit du téléchargement a chuté de 77 % et dans la seconde, il a chuté de 69 %.

Ces deux occasions coïncident avec des périodes de troubles en Iran.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe