mercredi, février 8, 2023
AccueilPublicationsPublications: SocialLa production d'essence de mauvaise qualité contribue à la pollution meurtrière de...

La production d’essence de mauvaise qualité contribue à la pollution meurtrière de Téhéran

CNRI – Les Téhéranais accusent le régime iranien de produire de l’essence de mauvaise qualité qui pollue gravement l’air de la capitale iranienne, rapportait le Financial Times le 8 décembre. Dans un plan d’urgence, le régime iranien « a reconverti six usines pétrochimiques pour produire de l’essence, en dépit des avertissements des experts pétroliers comme quoi la mauvaise qualité produite serait trop coûteuse et ferait courir de graves risques à la santé publique et des dommages aux véhicules », a indiqué le journal.

Evoquant les sanctions internationales contre le régime iranien, le Financial Times écrit: «Depuis que l’essence a été liée au programme nucléaire, les médias et les politiciens de l’Iran s’abstiennent de critiquer la politique de l’essence par crainte de représailles. »

« Les Téhéranais soutiennent ne jamais avoir vu un tel niveau de pollution et le fait que d’autres grandes villes comme Ispahan, Arak, Tabriz, Machad, Karadj et Ahwaz connaissent un problème similaire montre que l’essence est l’une des principales causes de la pollution», ajoute le Financial Times.

Le site officiel Aftab, a rapporté mercredi qu’un responsable du ministère de la Santé du régime, le Dr Nedafi, a déclaré que plus de 3.400 personnes meurent chaque année en raison de la pollution.

Le responsable écrit dans son blog que jusqu’à présent les statistiques de décès causés par la pollution à Téhéran ont été classés secrets par le régime.