lundi, décembre 5, 2022
AccueilPublicationsPublications: SocialIran : les autorités interdisent l'église Saint-Pierre de Téhéran aux chrétiens

Iran : les autorités interdisent l’église Saint-Pierre de Téhéran aux chrétiens

CNRI – Les autorités ont interdit l’entrée de l’église Saint-Pierre de Téhéran aux chrétiens persanophones, a rapporté le site Mahboub News le 31 décembre.

Selon ce site, qui rapporte régulièrement les restrictions imposées aux chrétiens iraniens,  Serguis Benyamine, le prêtre de l’église Saint-Pierre de Téhéran, a informé les chrétiens persanophones de ne plus s’y rendre. Ces derniers se sont indignés faisant valoir que pour certains, cela fait 20 ans qu’ils y assistent aux messes hebdomadaires.

À l’approche de Noël, les autorités ont placé des agents de sécurité devant l’église pour y restreindre l’entrée par certains fidèles, a ajouté Mahboub News qui précise que les autorités ont signifié que dorénavant les messes y seront prononcées dans une langue autre que le persan.

La minorité chrétienne en Iran a longtemps été représentée par les Arméniens et les Assyriens iraniens. Mais une grande majorité ont dû fuir le pays en raison des restrictions imposées par le régime. Beaucoup d’Iraniens convertis ces dernières années à la foi chrétienne se déclarent des « chrétiens persanophones ». Mais ils rencontrent une forte répression de la part des autorités qui les accusent de prosélytisme.

Dans la détérioration de la situation des chrétiens en Iran, les observateurs soulignent le rôle néfaste d’un certain Yonatan Betkelia, censé représenter les chrétiens iraniens dans le parlement des mollahs. Ce dernier est accusé de collaboration avec les services de renseignements pour faire pression sur les dignitaires religieux assyriens et arméniens pour empêcher l’entrée des chrétiens persanophones dans leurs églises. Ces pressions se sont intensifiées depuis 2011, ont-ils affirmé.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe