Robert Rochefort, MPE : « Oui au soutien de ceux qui veulent une alternative démocratique en Iran »

0
Robert Rochefort, MPE : « Oui au soutien de ceux qui veulent une alternative démocratique en Iran »

Robert Rochefort, membre du Parlement européen et chef adjoint du Parti du Mouvement démocratique en France, a envoyé un message de solidarité à la Résistance iranienne, qui est l’hôte d’un grand rassemblement à Paris le 9 juillet prochain. M. Rochefort a condamné les liens économiques avec la dictature théocratique en Iran, qui n’a aucun respect pour les droits de l’homme.
Dans une interview avec Simay-e Azadi (la chaîne télévisée de l’opposition iranienne par satellite, INTV), M. Rochefort a déclaré : « Je vous parle du Parlement européen, à Strasbourg. Récemment, 270 députés européens ont signé une déclaration qui dit que nous ne devrions pas établir des relations avec le régime au pouvoir à Téhéran sauf si la condition du respect des droits de l’homme par le régime est sur la table ».
« Cette dernière année dans de nombreux pays, y compris mon pays, la France, nous avons vu que de nombreuses entreprises ont été à la recherche de nouveaux contrats avec le régime de Téhéran, dans la soi-disant “normalisation” des relations avec le régime. Ceci est quelque chose qui n’est pas acceptable pour ce Parlement, où nous sommes réunis pour la défense des droits de l’homme et de la liberté ».
« Dans quelques jours, le 9 juillet, à Paris, un grand nombre de députés et d’autres parlementaires et de représentants du monde entier se rangeront du côté de la [présidente de l’opposition iranienne Maryam] Radjavi, d’autres fonctionnaires et tous ceux qui organisent ce grand rassemblement chaque année, afin de montrer leur niveau de soutien pour un Iran libre ».
« Ceci est ce qui rapproche le peuple iranien à l’étranger et de nombreux autres partisans. Je suis sûr que cette rencontre sera un énorme succès et quand on regarde les messages du programme, c’est une autre étape pour afficher le point de vue de ceux qui disent « Non » à la normalisation inconditionnelle des relations économiques et commerciales avec le régime de Téhéran, « Oui » à la défense des droits de l’homme et « oui » au soutien de ceux qui veulent une alternative démocratique en Iran. Bonne chance. »

Aucun article à afficher