lundi, janvier 30, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafTravail de sape du comité de répression d'Achraf dans le transfert des...

Travail de sape du comité de répression d’Achraf dans le transfert des malades incurables d’Achraf

AchrafCNRI – Dans une mesure inhumaine et répressive des forces irakiennes, alors que selon un accord préalable, cinq résidents d’Achraf, dont une femme, malades du cancer et incurables, devaient se rendre à Bagdad dans la matinée du dimanche 11 juillet pour y consulter un spécialiste et recevoir des soins, le comité de répression d’Achraf a donné l’ordre qu’ils ne soient pas accompagnés par du personnel infirmier ni par leurs traducteurs. Les responsables irakiens, y compris le représentant des services de santé de la province de Diyala à Achraf, ont dit qu’ils n’avaient aucun pouvoir de décision et qu’ils étaient obligés d’exécuter les ordres du comité.

Ce n’est que grâce aux efforts des Achrafiens, que les forces irakiennes ont autorisé au bout de plusieurs heures aux hommes malades et à leur traducteur de partir à Bagdad, mais pas à la malade ni a sa traductrice. Cependant lorsque les patients sont arrivés à Bagdad l’hôpital avait fermé. N’ayant aucune possibilité de consultation, ils ont dû rentrer à Achraf sans le moindre résultat.

Ce n’est pas la première fois que ce comité, créé dans les services du Premier ministre irakien pour réprimer Achraf, s’oppose à l’accompagnement des malades par du personnel soignant ou des traducteurs et empêche dans la pratique le transfert des malades.

Les restrictions médicales imposées par le gouvernement irakien se font dans le cadre du blocus inhumain qui a commencé début 2009 et après le transfert de la protection du camp aux forces de sécurité irakiennes. Au cours de l’année et demi passée, à cause de ces limitations, de très nombreux malades qui auraient pu être soignés s’ils avaient été pris à temps, se trouvent aujourd’hui dans un état grave.

La Résistance iranienne attire l’attention du Secrétaire général de l’ONU, de son représentant spécial en Irak et du Haut commissariat aux droits de l’homme, ainsi que des autorités et des commandants américains et des organisations de défense des droits de l’homme sur la poursuite de la répression et des pressions contre les résidents d’Achraf. Elle les appelle à intervenir de toute urgence pour mettre fin à ce blocus cruel.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 juillet 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe