mercredi, février 8, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafNouvelles révélations sur le rôle du régime des mollahs dans l’attaque contre...

Nouvelles révélations sur le rôle du régime des mollahs dans l’attaque contre Achraf

forces répressives irakiennes au camp d'AchrafAttaque contre Achraf – Communiqué n°73

CNRI – La Résistance iranienne a obtenu de nouveaux détails de l’intérieur du régime sur le rôle du régime inhumain des mollahs dans l’attaque des forces répressives irakiennes contre Achraf :

1- L’attaque contre Achraf a été discutée il y a quelques temps dans une réunion du Conseil suprême de sécurité nationale (CSSN) sous la présidence d’Ahmadinejad et a été préparée par la Force terroriste Qods. Le compte-rendu de la réunion a été envoyé à la personne de Khamenei, le guide suprême du régime.

2- Les dernières préparations pour l’attaque se sont faites la veille, le 27 juillet, entre les autorités irakiennes et Hassan Kazemi Qomi, l’ambassadeur du régime des mollahs en Irak et un des commandants de la force Qods.

3- Les 28, 29 et 30 juillet, pour faire avancer le plan criminel des mollahs contre les résidents d’Achraf, Kazemi Qomi était continuellement en contact et en rencontre avec les autorités irakiennes. Durant ces journées, il a envoyé des rapports sur l’attaque directement à l’état-major de commandement de la force terroriste Qods et à quatre autres organes, à savoir le bureau d’Ali Khamenei, le ministère des affaires étrangères, l’état-major spécial de l’Irak et l’office central des Rapports d’Audit (branche du ministère du renseignement au ministère des Affaires étrangères).

4- Le régime des mollahs, ses alliés et ses agents en Irak espéraient, selon le plan, régler le sort des résidents d’Achraf durant l’attaque. Mais la résistance héroïque de ces derniers, les mains nues, a réduit à néant leurs prévisions.

5- Malgré tout, les dirigeants du régime au sein du CSSN, ont tenu une réunion le 30 juillet pour examiner le résultat de l’attaque. Ils se sont félicités de l’action de Maliki et déclaré « Maliki a été totalement fidèle à son engagement vis-à-vis de Khamenei. »

6- Par la suite, la force Qods a envoyé plusieurs responsables en Irak le 30 juillet pour évaluer de près la situation et les résultats de l’attaque et élaborer de nouveaux plans. Les 30 juillet et 1er août, des passeports diplomatiques ont été délivrés pour envoyer au moins trois ces agents en Irak.

7- La plupart des forces qui ont attaqué Achraf ont vécu des années en Iran, appartiennent à la 9e brigade de Badr, et reçoivent un salaire du corps des gardiens de la révolution. Certains des assaillants sont liés au bureau du mollah Hakim à Bagdad.

8- Le dossier d’Achraf au CSSN est supervisé par Ali Bagheri, directeur adjoint de politique étrangère et de la sécurité internationale. Bagheri qui est également directeur d’une branche du conseil de sécurité, est responsable du dossier de l’OMPI et d’Achraf au CSSN. Ce dossier est aussi suivi par les ministères des Affaires étrangères, du Renseignement et de l’Intérieur.

9- Hassan Ameri, ancien commandant du 9e corps de Badr et président de la commission de la Sécurité du parlement irakien, a travaillé de près dans toutes les étapes de cette opération aux côtés de Kazemi Qomi et d’autres agents de la force Qods.

10- La force terroriste Qods des gardiens de la révolution assure le commandement et la direction de toutes les affaires en Irak et Mohammad Jaffari Sahraroudi, l’adjoint du commandant de Qods Ghassem Soleimani, est responsable de l’Irak au sein du régime iranien.

11- Au ministère des Affaires étrangères, le dossier d’Achraf est suivi à la direction des affaires irakiennes, dirigé par Hossein Kamalian et de son adjoint Saïd Mahboubi-Nejad. Un représentant du ministère du Renseignement assiste aussi aux réunions de cette direction.

12- L’organe responsable des plans et des complots contre l’OMPI et Achraf, et l’office général d’Elteghat, qui est le bureau le plus important du ministère du Renseignement et qui est dirigé par Javad Mahdian. De plus, la section des affaires irakiennes au ministère du Renseignement, dirigée par Taghva, est aussi responsable de l’élaboration de complots contre Achraf.

13- Au ministère de l’Intérieur, c’est Mohsen Sadeghi, directeur général de la sécurité, qui suit le dossier d’Achraf.

14- Le régime a enseigné ses méthodes et expériences dans le domaine de la guerre psychologique et de la propagande contre l’OMPI à ses agents en Irak pour réduire la haine que lui porte le peuple irakien à cause de ces crimes. Les agents irakiens du régime ces derniers jours ont répété les mensonges éculés des trente dernières années du régime contre l’OMPI.

15- Après l’attaque contre Achraf, les mollahs ont donné l’ordre à leurs trois télévisions de langue arabe, Al Alam, AL Kossar et Al-Forate, d’entrer à Achraf pour filmer les parties occupées par les forces irakiennes pour faire croire que tout va bien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 août 2009