lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafNouvelles mesures répressives contre les Achrafiens par les forces de Maliki sur...

Nouvelles mesures répressives contre les Achrafiens par les forces de Maliki sur instructions de Téhéran

CNRI – Comme l’a annoncé la Résistance iranienne dans son communiqué du 2 novembre, l’échec des mesures répressives de ces deux dernières années et des dix mois de tortures psychologiques contre les membres de l’OMPI résidant à Achraf, a poussé le régime iranien à donner pour instruction au premier ministre irakien Maliki lors de sa récente visite à Téhéran d’intensifier les pressions.

Ainsi donc, sur instruction de Saïd Jalili, Secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale des mollahs, Maliki a ordonné de nouvelles mesures répressives et restrictions contre Achraf. Certaines ont déjà été rapportées dans des communiqués précédents du CNRI. Voici celles adoptées récemment :

1- Dimanche 14 novembre, les forces irakiennes ont transféré hors d’Achraf deux caravanes volées aux résidents lors de l’attaque mortelle des 28 et 29 juillet 2009. Elles ont donné ces camions aux agents du Vevak pour leur donner un gîte approprié à la poursuite de leur campagne de torture psychologique des Achrafiens.

2- Lundi 15 novembre, les forces irakiennes ont installé deux grands mâts à l’entrée et à l’aile sud pour y installer davantage de haut-parleurs orientés dans de meilleures directions. Le but est de couvrir une plus grande zone d’Achraf avec le vacarme assourdissant des agents du Vevak.

3- Les forces irakiennes vont également installer une autre caravane appartenant aux résidents d’Achraf à l’aile Est du camp pour élargir les dimensions de leurs tortures psychologiques. Elles sont chargées de préparer les voies que les agents utiliseront durant la saison des pluies qui ne saurait tarder en Irak.

4- Dans une autre démarche criminelle, les forces irakiennes ont détruit un système de connexion téléphonique interne dans le camp, utilisé pour joindre la clinique d’Achraf.  Cela a coupé toutes les lignes avec la clinique. Il s’agit de la quatrième connexion du système intérieur qui a été détruite et pillée par les forces irakiennes.

5- Les 9 et 10 novembre les forces de Maliki ont empêché l’entrée et renvoyé des camions citernes contenant de l’essence, du propane pour la cuisine et du pétrole pour les générateurs, ainsi que des pièces détachées. Cela a causé l’arrêt  de nombreux générateur, laissant Achraf en pénurie d’électricité.

6- Durant ces deux journées, les forces irakiennes ont aussi empêché l’entrée d’équipements de bases comme des réfrigérateurs, des congélateurs, des pièces détachées de véhicules, des vélos, des pièces de maintenances des joints de plomberies, du matériel de couverture de toits, des câbles électriques, des ampoules, des tuyaux pour l’eau, des insecticides, des fertilisants chimiques, des pesticides, des vêtements chauds, des ordinateurs, des outils et des fournitures de couture, des dictionnaires, des téléphones, des tondeuses à gazon et des rouleaux en plastique.

La Résistance iranienne rappelle que ces actions sont des violations des droits fondamentaux des Achrafiens et transgressent les conventions internationales. Elle appelle à mettre fin immédiatement au blocus d’Achraf, à la répression et aux tortures psychologiques de ses résidents. Elle appelle aussi au déploiement des forces américaines et de l’équipe de surveillance de l’ONU à Achraf, et au départ des forces irakiennes du camp pour garantir la protection des Achrafiens.

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
Le 16 novembre 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe