jeudi, février 9, 2023

Nouvelles lapidations en Iran

CNRI – Selon le quotidien officiel Rouz, “en mai 2006, deux personnes identifiées comme étant Mahboubeh M. et Abbas H. ont été lapidés dans la ville de Machad » dans le nord-est de l’Iran.

Le journal précise que “Mahboubeh et Abbas ont été traités comme s’ils étaient déjà morts. Selon les rituels islamiques, ils ont été nettoyés et enveloppés dans un linceul par le croque-mort. Etant une femme, Mahboubeh a été enterrée vivante jusqu’aux épaules, et Abbas a été enterré dans le sol jusqu’à la taille. Ils ont ensuite été lapidés jusqu’à ce que mort s’ensuive par des volontaires venus pour la lapidation. La presse a dit qu’ils avaient été pendus. »

Rouz ajoute qu’il y a neuf femmes identifiées comme étant Parissa A. (prison d’Adel-Abad dans la ville de Chiraz dans le sud), Kobra N. (prison de Tabriz dans le nord-ouest), Kheirieh V. et Iran A. (prison de Sepidar dans la ville d’Ahwaz dans le sud), Malik (alias Chamameh) Ghorbani (prison d’Oroumieh dans le nord-ouest), Hadjieh Esmail-Vand (prison de Jolfa dans le nord), Soghra Mola’i (prison de Varamine dans le sud de Téhéran), Achraf Kalhori (prison d’Evine à Téhéran), Fatemeh (prison non spécifiée) et Zahra Reza’i (prison de Raja’i-Chahr à l’ouest de Téhéran), ainsi que deux hommes du nom de Abdollah Farifar (prison de Sari dans le nord) et Nadjaf A. (prison d’Adel-Abad dans la ville de Chiraz dans le sud) sont sur la liste des condamnés à la lapidation.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des organisations internationales de défense des droits humains et des droits des femmes  à condamner ces crimes du régime des mollahs et exhorte les Nations Unies à prendre les mesures nécessaires en renvoyant le dossier du régime au Conseil de sécurité de l’ONU.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 novembre 2006