jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMme Radjavi se félicite de la résolution du Congrès américain

Mme Radjavi se félicite de la résolution du Congrès américain

Maryam RadjaviLe changement de régime en Iran est la solution ultime pour débarrasser la région et le monde du régime armé de la bombe atomique

CNRI – La Présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, Mme Maryam Radjavi s’est félicitée de la résolution de sanctions contre le régime iranien adoptée par le Sénat américain avec la Chambre des Représentants. Elle qualifie la démarche comme une étape indispensable et importante pour empêcher le régime médiéval de se doter d’armes nucléaires. Elle a émis l'espoir que le gouvernement américain mettrait immédiatement en œuvre la résolution.

La Présidente élue de la Résistance iranienne a ajouté que la complaisance et le retard vis-à-vis du régime iranien, en plus du maintien et du développement des relations économiques et commerciales pour des intérêts économiques à court terme et des considérations politiques, ont servi de levier très efficace aux mollahs terroristes pour de la bombe atomique. Depuis 2002, lorsque les projets nucléaires les plus importants du régime ont été révélés par la Résistance iranienne, au lieu d'imposer des sanctions globales, il y a eu huit années de complaisance, de négociations et de mesures d'incitation pour le régime.

Mme Radjavi a souligné qu’en plus de la répression violente dans le pays, la quête des armes nucléaires et l'exportation du terrorisme et de l’intégrisme font partie de la stratégie du régime pour rester au pouvoir, ce qui signifie qu’il n'est pas prêt à abandonner cette politique. La solution ultime est un changement démocratique en Iran par le peuple iranien et sa résistance. Le changement de régime n'est pas seulement la demande du peuple iranien, mais un impératif pour la paix et la tranquillité dans la région et dans le monde, c'est ce dont la communauté internationale a besoin. C'est pourquoi une politique prudente vis-à-vis du régime doit comprendre des sanctions globales à son encontre et la reconnaissance de la Résistance du peuple iranien pour la démocratie et la paix, ainsi que la suppression des obstacles sur le chemin de la Résistance. Les entraves aux efforts de la Résistance ont été posées à la demande du fascisme religieux en Iran dans le cadre de la politique de complaisance et ont servi à prolonger la tyrannie religieuse ainsi que la douleur et la souffrance du peuple iranien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 juin 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe