mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi: une année de défaites successives pour les mollahs en Iran

Maryam Radjavi: une année de défaites successives pour les mollahs en Iran

Maryam Radjavi: une année de défaites successives pour les mollahs en Iran  CNRI – Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a adressé ses meilleurs voeux aux Iraniens en Iran et à l’étranger pour Norouz, le Nouvel An iranien, qui se fête le premier jour du printemps, et a émis l’espoir de voir au plus vite l’avènement de la liberté en Iran.

Mme Radjavi a estimé que les 4100 manifestations et protestations en Iran, y compris les soulèvements au Khouzistan et au Kurdistan, la grève courageuse des chauffeurs de bus de Téhéran, les manifestations dans tout le pays pour la Fête du Feu, la révolte des Derviches à Qom, et les protestations étendues et continues des femmes, étaient autant de signes de la détermination du peuple iranien à renverser ce régime inhumain.

Elle a noté que l’année iranienne qui vient de se terminer a été celle des défaites successives du régime des mollahs dans sa confrontation avec la Résistance triomphante du peuple iranien, soulignant qu’en vertu de leur persévérance sans précédent, les membres et les sympathisants de la Résistance en Iran et à l’étranger, particulièrement les combattants de la liberté de la Cité d’Achraf, ont neutralisé les complots de la dictature religieuse pour détruire le mouvement de la Résistance.

“Finalement, au bout de trois ans de complaisance avec cette dictature sanguinaire, son dossier nucléaire a été envoyé au conseil de sécurité et le monde a pu constater la futilité de la politique de complaisance avec les mollahs”, a ajouté Mme Radjavi.

“Au même moment, les efforts du régime pour dominer l’Irak et y instaurer un régime satellite en influençant les élections parlementaires ont échoué”, a-t-elle dit avant de souligner que “la participation active d’une majorité d’Irakien dans les élections a mis à portée de la main la perspective de la formation d’un gouvernement d’union nationale comprenant toutes les tendances et courants politiques dans ce pays.”

Mme Radjavi a rappelé que durant l’année qui vient de s’écouler, des milliers de parlementaires et d’élus représentants des millions d’Européen, ainsi que les plus grands juristes internationaux et avocats ont mis en avant dans plusieurs déclarations, la nécessité de retirer la marque de terroriste collée au principal mouvement de Résistance, les Moudjahidine du peuple d’Iran, déclarant que cette marque  de terroriste n’avait aucune légitimité légale, ni politique, ni éthique.

La présidente élue de la Résistance iranienne a de nouveau affirmé que la solution au problème iranien n’était ni la complaisance, ni une guerre étrangère mais un changement démocratique par le peuple iranien et sa Résistance. A cette fin, elle a déclaré que “la marque de terroriste qui a agi comme le principal obstacle au changement démocratique, doit être retiré des Moudjahidine et qu’il faut reconnaître le droit du peuple iranien à résister à la dictature religieuse et terroriste.”

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 mars 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe