lundi, février 6, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi qualifie les propos de Bernard Kouchner de réalistes et responsables

Maryam Radjavi qualifie les propos de Bernard Kouchner de réalistes et responsables

et confirme la nécessité de barrer la route au régime iranien

CNRI – Hier le ministre français des affaires étrangères, Monsieur Bernard Kouchner a annoncé que « l’Iran faisait tout en Irak, devenu son territoire d’exercice »,   « aide aux milices chiites comme aux milices sunnites » et « déclenchement des conflits inter-chiites comme à Kerbala il n’y a pas longtemps, qui a fait des dizaines de morts, sinon des centaines. »

Madame Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a qualifié ces propos de réalistes et responsables et a affirmé que les préoccupations du ministre français des Affaires étrangères sur ce qui n’est qu’une partie de l’ingérence du régime des mollahs en Irak, montrent la nécessité et l’urgence d’adopter une politique de fermeté contre le régime iranien et de lui barrer la route en Irak. 

Madame Radjavi a ajouté que la Résistance iranienne avait annoncé à maintes reprises depuis 2003 que le danger de l’ingérence en Irak du fascisme religieux au pouvoir en Iran est cent fois plus élevé que ses projets nucléaires.  L’Irak lui sert de tremplin pour établir un empire islamiste mondial. L’objectif principal des mollahs dans leur quête de la bombe atomique est également l’instauration de cet empire. La démocratie en Irak et la paix au Moyen-Orient sont un nœud coulant autour du cou de ce régime et c’est pourquoi il leur sera toujours hostile.

La Résistance iranienne a révélé, au début de 2007, les noms de 32.000 salariés du régime iranien en Irak qui comprenaient 53 responsables irakiens de haut rang, 497 représentants de Khamenei, le guide suprême du régime iranien, ainsi que 468 personnel du ministère irakien de l’Intérieur, dont beaucoup au grade de colonel. De nombreux ministères, surtout celui de l’Intérieur, la police, les forces militaires et de sécurité et les gouvernorats sont sous le contrôle total du régime iranien. 

De plus, le régime des mollahs mène aussi ses objectifs criminels et terroristes en Irak à partir de 53 organes dits caritatifs. Des milliers de mollahs mercenaires envoyés en Irak depuis l’Iran depuis 2003, constituent un autre instrument pour s’accaparer de l’Irak.
 
La force Qods de l’armée des Pasdarans (gardiens de la révolution) a produit une liste de 8331 dirigeants politiques, nationalistes et religieux irakiens opposés à l’influence du régime iranien à faire liquider par ses mercenaires. 

L’armée des Pasdarans a récemment envoyé du gaz chimique en Irak pour s’en servir contre ses cibles.  Selon des informations parvenues de l’intérieur du régime, la force terroriste de Qods a envoyé une quantité de gaz moutarde aux alentours de la Cité d’Achraf, qui abrite les membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, pour l’utiliser contre la cité.

Secrétariat du Conseil national de Résistance iranienne
Le 5 octobre 2007