samedi, novembre 26, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi : les protestations étudiantes reflètent le rejet du régime...

Maryam Radjavi : les protestations étudiantes reflètent le rejet du régime clérical par le peuple

Communiqué n° 3

CNRI – Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a salué les étudiants qui ont organisé une manifestation hostile au pouvoir à l’Université de Téhéran et se sont élevés contre la dictature religieuse en Iran.

Communiqué n° 3

CNRI – Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a salué les étudiants qui ont organisé une manifestation hostile au pouvoir à l’Université de Téhéran et se sont élevés contre la dictature religieuse en Iran.

Mme Radjavi a ajouté : Dans des universités de Téhéran, Mazandaran, Khorassan, Tabriz et Ahwaz, ainsi qu’à Achraf (qui abrite les membres des Moudjahidine du peuple d’Iran), on n’entend qu’un seul cri : le cri pour liberté en Iran et le rejet de la dictature religieuse.

Elle a ajouté : la manifestation étudiante avec ses slogans de "Mort au dictateur", "nous continuerons de lutter", "Ahmadinejad, source de discrimination et de corruption", "A bas ce gouvernement trompeur",  a montré que le mouvement d’étudiant soutient la revendication urgente du peuple iranien pour l’instauration de la liberté et de la démocratie et de la fin de la théocratie en Iran. Il a aussi démontré que les mollahs ont tout à fait échoué à faire dérailler le mouvement étudiant sous prétexte de défendre la paix. Les étudiants ont montré que la défense de la paix ne peut se faire qu’avec le rejet de la dictature religieuse, qui a été la source absolue de répression, de terrorisme, de belligérance, de course aux armes de destruction massive, y compris des armes nucléaires

Malgré des mesures répressives spéciales des Forces de sécurité de l’Etat et les agents du ministère du Renseignement, plus de 3000 étudiants d’université de Téhéran ont organisé une manifestation cet après-midi.

Alors que les forces répressives empêchaient les étudiants d’entrer à l’Université, les manifestants ont brisé la porte de la rue du 16 Azar et sont entrés dans le campus principal.

Parallèlement à Téhéran, la situation dans les universités d’autres villes est tendue. Les étudiants de la faculté Ferdowsi de Machad et de l’université de Chiraz ont aussi organisé des manifestations.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 décembre 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe