mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi : Les droits humains et la liberté gagneront avec la...

Maryam Radjavi : Les droits humains et la liberté gagneront avec la lutte du peuple iranien et de sa Résistance

Maryam Radjavi : Les droits humains et la liberté gagneront avec la lutte du peuple iranien et de sa Résistance

La présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) est intervenue via vidéo à une conférence tenue au parlement britannique à l’occasion de la journée internationale des droits humains, le 10 décembre 2015. Dans son intervention elle a déclaré: 

La Journée internationale des Droits humains est en fait le jour de l’Iran et du peuple iranien parce que dans mon pays, on trouve le peuple qui désire le plus ardemment les droits humains. C’est le jour de l’Iran parce que c’est le pays le plus opprimés dans le monde d’aujourd’hui avec toutes ses libertés enchaînés.

C’est le jour de l’Iran, parce que son peuple s’est le plus battu à notre époque pour les droits humains. 120.000 résistants de l’OMPI et autres combattants de la liberté ont été exécutés, dont 30.000 prisonniers politiques massacrés en 1988.

Il y a aussi les membres de l’OMPI dans les camps d’Achraf et de Liberty qui ont perdu la vie pour avoir résisté au régime des mollahs. Tous ont écrit avec leur sang l’histoire des droits humains en Iran ; le mot éternel qu’ils ont écrit est « liberté », une cause qui vaincra avec la résistance du peuple iranien.

Certes, cela fait longtemps que les mollahs ont intégré la répression dans la vie des Iraniens comme un facteur permanent. Ils n’ont pas renoncé à arracher des yeux ni à amputer des membres et les exécutions se répètent à quelques heures d’intervalle. Nos compatriotes, cependant, n’ont pas capitulé devant cette barbarie. Ils n’ont jamais accepté les violations de leurs droits et la disparition de leurs libertés.

Voici les questions qui ne cessent de hanter l’esprit de tous les Iraniens, surtout des jeunes :
Pourquoi n’avons-nous pas de liberté d’expression ?

Pourquoi vivons-nous constamment dans l’horreur ?
Pourquoi n’y a-t-il pas un seul média indépendant et libre en Iran ?

Pourquoi sommes-nous privés de la liberté de choisir nos vêtements ?
Pourquoi n’avons-nous pas le droit de protester ?

Pourquoi ne devrions-nous pas renverser ce régime tyrannique sauvage et instaurer un gouvernement démocratique ?

Ces questions et les protestations qui ont inspiré de nombreux soulèvements jusqu’à présent finiront par engendrer le grand changement et faire de l’Iran le berceau des droits humains et de la liberté.

Chers amis,

Les mollahs violent avec brutalité les droits de notre peuple parce qu’ils veulent se maintenir au pouvoir. Parce que les Iraniens ont organisé une vaste résistance contre ce régime. Chaque mois, les enseignants, les étudiants, les travailleurs et d’autres couches sociales mènent des centaines de manifestations. Chaque jour, ces manifestations s’intensifient.

Même les prisonniers politiques envoient des messages depuis les prisons appelant la population à résister.
Le mois dernier, la prisonnière Maryam Akbari a envoyé un message aux membres de l’OMPI au camp Liberty en Irak en disant : Vous êtes la lumière dans les ténèbres de la tyrannie et vous serez certainement vainqueurs.

Cependant notre peuple interroge la communauté internationale :
Pourquoi fermez-vous les yeux sur les violations flagrantes des droits humains en Iran?

Pourquoi gardez-vous le silence sur les plus de 2000 exécutions sous Rohani ?
Pourquoi ne réagissez-vous pas à sept massacres à Achraf et de Liberty, avec 141 morts et des centaines de mutilés ?

Pourquoi ne faites-vous rien pour la protection du camp Liberty sans défense ?
Pourquoi le bilan de crimes de ce régime n’a pas été envoyé au Conseil de sécurité de l’ONU malgré 62 condamnations pour violations des droits en Iran ?

Pourquoi ne prenez-vous pas de mesures pour traduire les dirigeants du régime, en particulier Khamenei, devant un tribunal international pour avoir ordonné et commis d’innombrables exécutions, en particulier le massacre des prisonniers politiques en Iran, et le massacre de 300.000 Syriens ?

Je demande à la communauté internationale, et en particulier à la Grande-Bretagne, de conditionner leurs relations avec Téhéran à la fin des exécutions et la libération des prisonniers politiques.
Je leur demande de respecter la lutte du peuple iranien pour la liberté et les droits humains.

Le Camp Liberty a été la cible d’une attaque à la roquette énorme le 29 octobre 2015. Depuis 2009, 141 membres de l’OMPI ont été tuées et des centaines d’autres grièvement blessés ou handicapés dans ces attaques.

Je souhaiterais que vous puissiez concentrer vos efforts sur la levée du blocus du camp Liberty, la protection et la sécurité du camp et le transfert de la responsabilité du camp à un parti qui ne soit pas affilié au régime iranien.

Plus précisément, il est absolument nécessaire que Fallah Fayadh, le chef de la commission chargé de la répression du camp Liberty, soit démis de ses fonctions. Il est poursuivi par la justice espagnole pour ses crimes contre la communauté internationale.

Il est temps pour les Etats-Unis et l’ONU de tenir leur promesse et de s’assurer que les habitants soient autorisés à vendre leurs biens au camp d’Achraf pour financer leur réinstallation.

Chers amis du peuple iranien, je vous remercie sincèrement pour vos efforts toutes ces années pour la défense les droits humains opprimés en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe