mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi: Le soulèvement pour la Journée des Etudiants signale la disparition...

Maryam Radjavi: Le soulèvement pour la Journée des Etudiants signale la disparition des mollahs

Maryam RadjaviMaryam Radjavi :
– Le soulèvement national pour la Journée des Etudiants signale la disparition inévitable des mollahs en Iran
– Traiter et négocier avec ce régime est dépourvu de toute légitimité et il faut y mettre fin

CNRI – Maryam Radjavi, présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne, s'est félicitée du soulèvement national du peuple iranien, en particulier des jeunes et des étudiants courageux, pour la Journée des Etudiants, le 7 décembre. Les flammes des vastes bouleversements, a-t-elle dit,  qui font rage aujourd'hui sur les campus universitaires du pays, notamment à Téhéran, Ispahan, Chiraz, Tabriz, Machad, Racht, Sari, Karaj, Kerman, Ahwaz, Oroumieh, Yassoudj, Hamedan, Kermanchah, Ghazvine, Arak, Najafabad, Hormozgan, Maragheh, Marivan, Saghez, Boroujerd, Behbahan et d'autres encore, ont une fois de plus rendu claire la perspective de la chute inévitable du règne absolu des mollahs.

Mme Radjavi a ajouté : [Des mesures comme] la mobilisation et la formation de guerre des forces du régime aujourd'hui dans les rues du centre de Téhéran, le siège des campus universitaires, la fermeture forcée d’écoles et d’entreprises, et le transfert d’agents criminels de la milice du Bassidj et d’agents en civil de différentes villes vers la capitale iranienne, n’ont pu contenir l'éruption de protestation sociale. La détermination courageuse des jeunes, des jeunes filles et des femmes qui étaient à l'avant-garde des manifestations dans de nombreux secteurs, a réussi à vaincre le monstre de la répression.

La Présidente-élue de la Résistance iranienne a poursuivi en disant : Le soulèvement du peuple iranien se renforce alors qu’il entre dans son septième mois. A quelques centaines de mètres de la résidence du chef suprême du régime, Ali Khamenei, les Téhéranais criaient : « Mort au dictateur », «mort au principe du velayat-e faqih [le pouvoir religieux absolue] », « Mort à Khamenei» et « Khamenei assassin, son gouvernement est illégitime ». Ils ont démontré qu'ils recherchent le renversement du fascisme religieux dans sa totalité avec toutes ses factions et regroupements internes.

En plein soulèvement populaire et alors que les mesures répressives du régime des mollahs prennent chaque jour des dimensions plus larges, a ajouté Mme Radjavi, traiter et négocier avec ce régime est dépourvu de toute légitimité et il faut y mettre fin. La communauté internationale doit rejeter les mollahs au pouvoir en Iran. Toute concession qui leur est proposée les aidera à réprimer le peuple iranien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 décembre 2009

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe