samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi : le régime clérical accélére sa course à la bombe...

Maryam Radjavi : le régime clérical accélére sa course à la bombe atomique

Des sanctions complètes sont impératives et devraient être mises en œuvre immédiatement

CNRI – Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a estimé que les déclarations faites aujourd’hui par Ahmadinejad sur « le début de l’installation de  6000 centrifugeuses » à Natanz, indiquent clairement une accélération de la course à la bombe atomique. Elle a appelé le Conseil de Sécurité de l’ONU à adopter une politique de fermeté et à imposer des sanctions complètes et immédiates au régime.

A Natanz aujourd’hui, Ahmadinejad a parlé « de bonnes nouvelles » dans les domaines  « du nucléaire et de l’aéronautique ». Par aéronautique, Ahmadinejad entend l’industrie de missile. « L’avancement technique est la crème du travail. Toutes les discussions politiques devraient fournir une aide pour l’utilisation de cette technologie. Nous avons aussi gagné quelques victoires dans le secteur politique. Finalement, nous sommes un pays nucléaire et nous devons utiliser tout notre potentiel nucléaire. »

Pour les mollahs, le potentiel nucléaire signifie l’acquisition d’armes nucléaires.

Le 20 février, la Résistance iranienne a révélé que le régime clérical poursuivait la fabrication de têtes nucléaires à Khojir dans le Complexe Industriel Hemat de l’Organisation Aéronautique.

Mme Radjavi a ajouté que l’objectif de Khamenei dans la purge sans précédent opérée durant les récentes élections du Majlis et l’unipolarisation absolue du régime, qui n’apparaissait pas même sous l’ère de Khomeiny, était d’ouvrir la voie pour obtenir la bombe atomique avec toutes ses exigences internes et internationales. Khamenei a l’intention d’éliminer le moindre schisme dans les rangs du régime et de contrôler sa faction au Majlis, afin d’être prêt à faire face à la crise venant de la course nucléaire qui avance « sans frein ». 

Bien qu’en recourant aux mensonges et à la démagogie, Ahmadinejad ait essayé de faire croire que la fermeté et les sanctions vis-à-vis ce régime serait futiles, il a été forcé aujourd’hui de reconnaître l’impact des révélations de la Résistance iranienne et des sanctions. « Des personnes malveillantes dans le peuple iranien, a-t-il dit, font tout leur possible pour que notre nation n’acquière pas de nouvelle technologie et ne fasse pas de nouvelles avancées. Cela pourrait engendrer des retards et un ralentissement des travaux. » 

Dans une interview avec l’agence japonaise Kyodo, publiée le 4 avril, Ahmadinejad a rejeté toute nouvelle mesure incitative possible de l’occident en échange de la suspension du programme nucléaire. Il a souligné que « c’est un sujet non-négociable », appartenant au passé.

La présidente élue de la Résistance iranienne a rappelé que pendant que le régime clérical viole activement et avec tous les moyens disponibles les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU, la mise en place de sanctions complètes technologiques, diplomatiques et pétrolières par le Conseil de Sécurité de l’ONU est plus que jamais impérative. Tout retard ou tout espoir dans  des négociations possibles avec le régime, ne feront que donner du temps aux mollahs qui considèrent l’arme atomique comme un garant stratégique de leur survie et qui n’y renonceront en aucune circonstance.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 avril 2008 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe