samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafMaryam Radjavi : la résolution de l’APCE constitue un ferme arbitrage international...

Maryam Radjavi : la résolution de l’APCE constitue un ferme arbitrage international sur les droits des résidents d’Achraf

CNRI – L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a adopté une résolution, à la majorité de ses membres, demandant aux Etats membres de l’APCE de convaincre le gouvernement irakien de dissoudre le comité de fermeture du camp d’Achraf et de mettre fin immédiatement à la torture psychologique des résidents par les agents des services de renseignements iraniens au moyen de 180 haut-parleurs super puissants. Elle demande aussi que le camp d’Achraf soit mis sous la surveillance du parlement irakien. Elle souligne que les résidents d’Achraf sont des personnes protégées par la IVe convention de Genève. Elle met aussi en avant que l’ONU et les Etats-Unis doivent garantir la protection d’Achraf.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a estimé que cette résolution qui reflète l’avis des élus des peuples de 47 pays européens, soit  plus d’un milliard d’habitants, constitue un ferme arbitrage international sur les droits des résidents d’Achraf. Elle a émis l’espoir que  les Etats membres du Conseil de l’Europe, le gouvernement  américain et l’ONU prendront les mesures nécessaires pour appliquer le contenu de cette résolution et ne laisseront pas le régime des mollahs et les forces qui lui sont inféodées en Irak, réprimer davantage les Achrafiens et bafouer leur droit de la manière la plus vile.

Le 25 janvier, dans une conférence internationale à Bruxelles, plusieurs eurodéputés de premier plan et d’anciens hauts responsables américains des administrations Clinton, Bush et Obama, notamment le général Jones, conseiller à la sécurité nationale du président Obama jusqu’en 2010, Bill Richardson, secrétaire à l’Energie et ambassadeur à l’ONU sous  Bill Clinton, Michael Mukasey, ministre de la justice sous George W. Bush, John Bolton sous-secrétaire d’Etat et ambassadeur à l’ONU sous George W. Bush, ainsi que l’ex-Secrétaire générale d’Amnesty International Irene Khan, ont demandé la garantie de la protection des résidents d’Achraf, la fin de leur torture psychologique et la dissolution du comité de répression d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 28 janvier 2011

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe