lundi, janvier 30, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi : ceux qui parlent de Rohani comme d’un modéré cherchent...

Maryam Radjavi : ceux qui parlent de Rohani comme d’un modéré cherchent à justifier leurs relations avec le régime criminel en Iran

Maryam Radjavi : ceux qui parlent de Rohani comme d’un modéré cherchent à justifier leurs relations avec le régime criminel en Iran

Message de Maryam Radjavi à une conférence au Sénat italien sur les violations des droits humains en Iran 

Nous mettons en garde les gouvernements occidentaux de ne pas serrer la main de Rohani pour ne pas encourager les mollahs à tuer davantage d’opposants en Iran et massacrer encore plus dans la région

Monsieur le sénateur Malan,
Mesdames et Messieurs les parlementaires,
Chers amis,
Permettez-moi de saluer votre conférence et de vous adresser mes remerciements sincères pour vos préoccupations à propos de droits humains en Iran ainsi que pour votre soutien aux membres de la Résistance iranienne au camp Liberty en Irak.

Depuis le massacre du 29 octobre au camp Liberty, cette catastrophe est au centre des sentiments révoltés du peuple iranien. Outre les 24 personnes tuées, un grand nombre d’habitants ont été blessés. Beaucoup ont eu le tympan d’une ou des deux oreilles déchiré et ont sérieusement besoin de soins médicaux.

Un tiers du nombre total de baraquements ont été détruits et brûlés ou rendus inutilisables. En outre, une grande partie des infrastructures du camp ont été détruites.

Néanmoins, les forces irakiennes ont intensifié leur blocus. Bien que l’attaque remonte à deux semaines, elles n’ont pas permis l’enterrement des martyrs. Elles n’ont pas permis l’entrée d’engins pour nettoyer le camp et normaliser la situation. Elles n’ont même pas autorisé l’entrée des outils de base nécessaires pour la réparation des équipements endommagés. Elles ne permettent pas aux camions citernes de vidange septique d’entrer dans le camp et la plupart des jours, elles empêchent l’entrée des vivres et du carburant.

L’objectif du régime du guide suprême était de détruire complètement le camp et de tuer tous les membres de l’OMPI. Les mollahs ont besoin de ce massacre pour trois raisons majeures :
Tout d’abord, leur recul non souhaité dans la fabrication de la bombe atomique.

Deuxièmement, la défaite de leur stratégie en Syrie.

Et troisièmement, parce que les mollahs tentent de faire face à l’alternative démocratique dans laquelle il voit une menace existentielle.

Ils avaient besoin de la bombe atomique et de l’ingérence en Syrie pour éviter la chute de leur régime.

Le 1er novembre, Khamenei a dit : « Si nous n’étions pas intervenus en Syrie, nous aurions reçu un coup à l’intérieur de l’Iran. »

Maintenant qu’ils sont en fin de course, ils ont de plus en plus peur de la Résistance iranienne organisée.

Par ailleurs, ceux qui ont accepté par faiblesse l’accord nucléaire, veulent couvrir cette faiblesse par des exécutions et des attaques à la roquette sur leurs opposants.

Le bombardement sur le camp Liberty a eu lieu la veille de la participation du régime à la conférence de Vienne sur la Syrie et deux semaines avant la visite de Rohani à Rome et à Paris.

La question du peuple iranien est de savoir pourquoi il doit payer avec le sang de ses enfants bien-aimés le prix des relations de l’Occident ave ce régime moribond ?

Ceux qui parlent de Rohani comme d’un modéré veulent justifier leurs relations avec ce régime meurtrier. 2000 exécutions sous le mandat de Rohani sont-elles un signe de modération ?

Par définition, le massacre du 1 septembre 2013 au camp d’Achraf et l’attaque à la roquette meurtrière du 29 octobre 2015 sur le camp Liberty sont des crimes contre l’humanité, et Rohani est absolument responsable de ces deux crimes en sa qualité de président du régime et de président du Conseil suprême de sécurité nationale.

Le 31 aout dernier, tout en taxant l’OMPI de terroriste, il a réitéré : « nous allons utiliser toute notre puissance et nos capacités de lutte contre le terrorisme partout où ce sera nécessaire. »

Ceux qui pensent que l’accord nucléaire est un signe de la modération du régime se trompent. Ce recul est le résultat de sa faiblesse vis-à-vis du profond mécontentement du peuple iranien. Il redoute une répétition du soulèvement de 2009.

Quand le fascisme religieux subit un échec, pourquoi les gouvernements occidentaux lui tendent-ils la main ? Dans les années 1990, ils avaient fait la même erreur pour Khatami. Plusieurs gouvernements européens lui avaient déployé le tapis rouge. En dépit de ces soutiens et à la place de la montée des modérés factices, Ahmadinejad a pris le pouvoir.

Nous mettons en garde les gouvernements occidentaux de ne pas encourager, en serrant la main de Rohani, les mollahs à tuer leurs opposants en Iran et les peuples de la région.

Lorsque l’OMPI a été transférée de force d’Achraf au camp Liberty en 2012, l’ONU, les États-Unis et l’UE dont l’Italie est membre, se sont engagés à garantir la protection de l’OMPI. Depuis lors, l’OMPI a été

la cible de cinq massacres et attaques à la roquette. Or la Résistance iranienne avait à plusieurs reprises averti l’ONU et les gouvernements occidentaux.

Aujourd’hui, nous appelons le gouvernement italien, les autres gouvernements de l’UE, les Etats-Unis et l’ONU à prendre des mesures immédiates pour remplir leurs engagements à protéger le camp Liberty.

Le peuple iranien entretient des relations de longue date et d’amitié avec le peuple italien. Nous nous félicitons du développement des relations avec l’Italie dans tous les domaines, scientifiques, technologiques, culturels et économiques. Cependant, dans les circonstances actuelles, les mollahs profitent de ces relations pour renforcer leur despotisme et restreindre davantage les libertés.

Nous demandons à l’Italie et à tous les gouvernements occidentaux de conditionner leurs relations avec ce régime à la fin des exécutions et à l’arrêt des attaques contre le camp Liberty.

Avec mes vœux de succès pour votre conférence, je voudrais remercier sincèrement les honorables personnalités italiennes pour leur soutien au camp Liberty et leur défense des droits humains en Iran. L’histoire dira qu’ils sont les symboles respectables de la défense de la liberté et de la démocratie en Italie et dans toute l’Europe.
Je vous remercie.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe