vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafMaryam Radjavi appelle à l’intervention d'Obama pour la libération des 36 résidents...

Maryam Radjavi appelle à l’intervention d’Obama pour la libération des 36 résidents d’Achraf enlevés

Maryam RadjaviCNRI – Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a adressé une lettre urgente au président américain Barack Obama : « Je souhaite attirer de toute urgence votre attention sur la situation dangereuse des 36 résidents du camp d’Achraf qui en juillet dernier ont été pris en otage durant leur attaque des forces irakiennes. Malgré trois décisions de justice, les autorités irakiennes refusent de les libérer. J’en appelle à votre intervention immédiate pour leur libération.»

Des copies de cette lettre ont été adressées aux Secrétaires d’Etat et à la Défense américains, à l’ambassadeur américain au commandant de la force multinationale en Irak, ainsi qu’au Secrétaire général de l’ONU, à son représentant spécial en Irak et à la Haut commissaire des droits de l’homme des Nations Unies. 

Mme Radjavi écrit notamment qu’ « à la demande du régime iranien, le gouvernement irakien a l’intention de les transférer aujourd’hui de la prison de Khalis à Bagdad dans le cadre d’un complot plus vaste pour forger de nouvelles accusations à leur encontre.»

« Ils en sont à leur 66e jour de grève de la faim pour protester contre leur emprisonnement illégal et sont dans un état gravissime (…) Le 23 août et les 17 et 27 septembre, un tribunal irakien a ordonné leur remise en liberté et les a acquittés de toute charge. Le troisième jugement, conformément à la loi irakienne, est définitif et ne peut faire l’objet d’un appel. Les 36 personnes devaient donc être libérées », ajoute la lettre.

Mme Radjavi y rappelle également que « les forces américaines ont signé en 2004 avec chacun des résidents d’Achraf, y compris les 36 otages, un accord s’engageant à les protéger en retour de la remise de leurs armes. C’est pourquoi je vous demande de prendre toute action que vous jugerez appropriée par l’intermédiaire des forces américaines et l’ambassade américaine en Irak pour faciliter la libération des ces “personnes protégées”. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1er octobre 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe