jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLors d’une compétition à Prague, une sportive iranienne quitte l’équipe nationale et...

Lors d’une compétition à Prague, une sportive iranienne quitte l’équipe nationale et demande l’asile

bateau dragonCNRI – Selon les agences de presse, le 1er septembre, Mme Mina Alizadeh, membre de l’équipe nationale de bateau-dragon au cours de la neuvième compétition internationale à Prague, s’est échappée des quartiers réservés à l’équipe du régime qui a dû rentrer sans elle en Iran.

Les agents du ministère du Renseignement ont tout essayé pour la retrouver par le biais de leurs ambassades en république Tchèque et en Allemagne, pour l’obliger à rentrer. Mais d’après les informations reçues, elle s’est réfugiée en Allemagne.

La fuite des sportifs n’a pas cessé depuis l’arrivée des mollahs au pouvoir en Iran. Le quotidien Aftab écrivait le 14 novembre 2005 « le nombre de sportifs iraniens qui ont fui en compétition se monte à 20 ».

Trois champions de Gymnastique en 2007 avaient fui l’équipe nationale pour demander l’asile en Espagne. En 2007, un membre de l’équipe nationale d’avirons s’était réfugié en Allemagne et un autre de l’équipe nationale féminine de karaté en Suède. Trois champions cyclistes en déplacement en Espagne en ont également profité pour fuir.

Ces fuites surviennent alors que pour chaque sortie de territoire le régime leur demande 20 millions de tomans de caution. Le ministère du Renseignement a même créé un organe dit de protection dans l’organisation de l’éducation physique pour contrôler les sportifs et les empêcher de s’échapper. Son patron Farahani a déclaré à ce propos : « Les forces de sécurité de l’organisation de l’éducation physique sont chargées de s’occuper des sportifs dans tous les domaines et dans les cas suspects elles agiront auprès de ces sportifs. Mais elles n’ont pas les moyens de procéder à des arrestations. Nos forces de sécurité assurent un contrôle normal, mais de toutes les façons, l’atmosphère des compétitions n’est pas aussi fermée pour limiter à l’extrême les sportifs. »

La commission des sports du CNRI, en solidarité avec le soulèvement de la population et des jeunes en Iran contre la dictature religieuse, appelle l’ensemble des sportifs et des champions iraniens à abandonner les équipes u régime en protestations contre la répression, les arrestations et les massacres en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 septembre 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe