mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueLettre du secrétaire d'Etat adjoint américain à Maryam Radjavi sur la situation...

Lettre du secrétaire d’Etat adjoint américain à Maryam Radjavi sur la situation au camp d’Achraf et la réponse de Mme Radjavi

CNRI – Ce qui suit est le texte de la lettre du sous-secrétaire d’État américain à Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, sur la situation actuelle au camp d’Achraf et la réponse de Mme Radjavi   :

Département d’État américain
Secrétaire d’État adjoint pour
les Affaires du Proche -Orient
Washington, DC 20520 • 6258

Le 6 septembre 2013,

Chère Madame Radjavi,

Je vous écris au nom du Secrétaire Kerry sur la situation actuelle au camp d’Achraf en Irak. Les Etats- Unis condamnent dans les termes les plus vigoureux l’horrible attaque qui a eu lieu au camp d’Achraf le 1er septembre et nous exprimons nos condoléances aux familles et aux amis des victimes.

Nous soutenons la Mission d’assistance des Nations Unies (MANUI) et ses efforts pour mener une enquête indépendante afin d’établir les faits sur ce terrible événement et documenter ce qui s’est passé. Nous avons demandé au gouvernement irakien de soutenir pleinement ces efforts. Nous insistons pour que les auteurs de cet acte barbare soient traduits en justice et que tout soit fait pour trouver ceux qui sont portés disparus. À cet égard, nous prenons note des déclarations troublantes publiées par les gardiens de la révolution iraniens (GRI) se félicitant de l’attaque, et nous appelons le gouvernement iranien à utiliser toute l’influence qu’il pourrait avoir avec des groupes pouvant détenir les disparus pour assurer leur libération immédiate. Nous appelons en outre le gouvernement irakien à mener une enquête complète et aider à trouver ceux qui sont portés disparus.

En ce qui concerne la situation immédiate au camp d’Achraf, nous vous exhortons à accepter le plan de la MANUI par lequel les habitants survivants peuvent être transférés en toute sécurité et sans délai sous la supervision de l’ONU, et dans des autobus blindés de l’ONU, dès que possible. Il est impératif pour la sécurité de ces survivants qu’ils acceptent ce plan et conviennent d’un transfert immédiat. Il s’agit d’une question urgente et critique.

Si vous acceptez cette approche, les Nations Unies contribueront à faciliter la sauvegarde des biens à Achraf par une entreprise de sécurité locale de confiance que vous aurez retenue. L’ambassade américaine fera tout son possible pour soutenir ces efforts.

Pour finir, nous prenons note de l’accord du gouvernement irakien avec la MANUI pour installer de grands murs en-T conformément à un plan de sécurité fourni par la MANUI, ainsi que des mesures supplémentaires. Ces mesures seraient prises simultanément avec le déplacement sûr et sécurisé depuis Achraf, sous la surveillance la MANUI, et nous ferons tout notre possible pour soutenir ce processus. Nous allons également renforcer nos efforts pour trouver des lieux de réinstallation sûrs et sécurisés à l’extérieur de l’Irak. Le département d’Etat vient de nommer un haut fonctionnaire chargé de superviser ce processus à temps plein.

Dans l’immédiat, nous demandons votre acceptation pleine et entière de ce processus de la MANUI, pour atteindre notre objectif commun de protéger la vie des survivants d’Achraf et d’assurer le départ rapide et sûr d’Irak de tous les anciens habitants d’Achraf.

Cordialement,
Beth Jones
par intérim

cc: Gyorgy Busztin , directeur par intérim de la MANUI
———————————————- —————

La réponse de Mme Radjavi

Le 7 septembre 2013

Honorable Beth Jones
Secrétaire d’Etat adjoint pour les Affaires du Proche -Orient
US Department of State
2201 C Street, NW
Washington, DC 20520

Chère Madame Jones,

J’ai reçu votre lettre et le message du Secrétaire Kerry du 6 septembre et je vous remercie pour vos efforts et ceux du Secrétaire, ainsi que pour l’intérêt que vous portez à sauver des vies au camp d’Achraf.
Je ferai tout mon possible pour atteindre notre objectif commun. Je vous prie de bien vouloir faciliter une visite de responsables de l’ambassade américaine accompagnés de M. Gyorgy Basztin au camp Liberty dès que possible pour discuter des détails sur la mise en œuvre de ce plan avec la direction du camp, ainsi que les représentants et conseillers juridiques des habitants.

Avant toute chose, je tiens à attirer votre attention sur la nécessité de mettre rapidement à en place des besoins en matière de sécurité pour le déplacement des résidents d’Achraf à Liberty. Vous êtes particulièrement au fait que, compte tenu de la situation en Syrie, dès que les habitants d’Achraf seront transférés à Liberty, le régime iranien se concentrera sur la poursuite de ses attaques contre le camp Liberty et ses habitants sans défense. À cet égard, la question la plus importante est le retour des 17.500 murs en T de 4 m de haut, le transfert des équipements médicaux d’urgence, des casques et des gilets de protection pour 3000 habitants d’Achraf à Liberty.

Dès le début, le test décisif sur le sérieux du gouvernement irakien à sauver des vies est subordonné à la mise en œuvre de ces dispositions. Si vous êtes d’accord, je préfère qu’elles soient menées demain à nos frais et avant de transférer les résidents d’Achraf restants à Liberty. Quand ces mesures seront prises, tous les résidents d’Achraf iront à Liberty.

Ils emporteront avec eux tous leurs biens, y compris, entre autres, tous les documents sur les biens meubles et immeubles à Achraf, livres, ordinateurs et fonds ainsi que des équipements de sécurité personnelle et médicale et tout le matériel de communication.

Nos demandes urgentes restantes, que j’espère vous pourrez aider en même temps à mettre en place avec l’aide de l’ambassade américaine et les Nations Unies, sont les suivantes :

1. Prendre des dispositions pour la libération immédiate des sept otages ;

2. Stationner une unité de casques bleus de l’ONU et la présence d’une équipe d’observateurs américains dans le camp Liberty sur une base de 24/24h et 7/7h ;

3. Satisfaire les besoins urgents de protection de Liberty par le biais du gouvernement irakien, notamment le besoin urgent de toits à double couche pour les baraquements selon la liste des requêtes du 18 juin 2013 rédigée après la troisième attaque à la roquette sur Liberty (cf. la liste jointe). Cela inclut le retour des murs en T, de 150 bunkers en béton de 2X2 m qui sont reliquat de l’engagement pris lors de la première attaque à la roquette en février 2013, le droit de construire à Liberty et l’autorisation de faire entrer suffisamment de sacs de sable nécessaires;

4. Comme vous l’avez écrit dans votre lettre, nous sommes d’accord sur les modalités de la vente des biens meubles et immeubles à Achraf. Mais nous demandons qu’elles soient mises en œuvre sous la supervision du sénateur Robert Torricelli en tant que représentant légal des résidents. En outre, nous aimerions que le gouvernement irakien, les Etats-Unis, l’ONU et le sénateur Torricelli procèdent à un une liste notariée des biens. Désormais, le gouvernement irakien ne devra pas imposer de restrictions sur la vente de biens meubles aux hommes d’affaires irakiens et aux acheteurs potentiels, car les résidents ont besoin de l’argent pour leurs dépenses à Liberty et leur réinstallation.

5. Les modalités de mise en œuvre du rassemblement des actifs mobiliers dans une petite zone pour faciliter leur vente doit être approuvée à Achraf dans les discussions entre les représentants du gouvernement irakien et les habitants. Néanmoins, les habitants emporteront avec eux tous les éléments et leurs besoins laissés par les 5e, 6e, 7e et 8e convois à Liberty, dont 17 camions chargés de biens personnels, cinq groupes électrogènes, 12 citernes d’eau et d’eaux usées ainsi que des chariots élévateurs pour déplacer de lourdes charges dans Achraf.

Très respectueusement,
Maryam Radjavi

cc:
– M. Gyorgy Basztin , directeur par intérim, de la Mission d’Assistance des Nations Unies pour l’Irak

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe