lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesLes quotas féminins dans les universités renforcent la répression des femmes en...

Les quotas féminins dans les universités renforcent la répression des femmes en Iran

CNRI – Aujourd’hui, le Majlis (parlement) des mollahs a ouvert un débat sur un plan baptisé « quotas sexuels dans les universités », a rapporté le journal gouvernemental Aftab-Yazd.
 
Sarfaraz Izadi, membre de la commission de l’Education et de la Recherche scientifique du  Majlis a déclaré : « Avant la révolution [de 1979], il y avait des restrictions sur la présence des femmes dans certains domaines scientifiques comme les Mines [Ingéniorat], l’Agriculture [ingéniorat], et la Mécanique [ingéniorat] qui ne convenaient pas à la force physique des femmes. »

Une députée du Majlis, Fatemeh Heydar-Pour a dit à propos du plan : « Si nos femmes veulent étudier la science et la technologie, elles doivent rechercher ce que ces sciences apportent à leur foyer. Les femmes ne doivent pas vouloir plus que la part qui leur revient dans la société. » 

Ces propos misogynes d’autorités viennent à un moment où elles reconnaissent que malgré toutes les discriminations contre les femmes en Iran, elles sont plus que les hommes nombreuses dans l’enseignement supérieur. 

La présidente de la commission des Femmes du CNRI, Sarvnaz Chitsaz, a qualifié cette mesure de « tentative par le régime des mollahs d’empêcher les femmes de participer activement dans les domaines scientifiques et dans les affaires de la société. Le régime appréhende la montée du potentiel des femmes en Iran. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 février 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe