mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLes mollahs imposent de nouvelles restrictions aux travailleurs déshérités en Iran

Les mollahs imposent de nouvelles restrictions aux travailleurs déshérités en Iran

Le régime des mollahs impose de nouvelles restrictions aux travailleurs déshérités, a laissé transparaître cette semaine l’agence de presse officielle ILNA.

Selon cette agence de presse le 27 janvier, le directeur de la maison du Travail d’Abadan, dans le sud-ouest de l’Iran, Agha-Yar Hosseini, a déclaré que "prés de 2000 employés de la Compagnie des Bus, du plan municipal, des offices municipaux et d’autres services de la ville n’ont pas reçu de salaires depuis deux mois."

Les travailleurs de l’entreprise de textile Derakhchan de Téhéran “n’ont pas reçu leur dernier salaire de l’an dernier et d’autres subventions. Ces dix derniers mois, le régime n’a pas versé de salaires aux travailleurs du textile”, a rapporté l’agence ILNA du 30 janvier.

Hier, 150 travailleurs du plus grand chantier naval d’Iran (Iran-Sadra) se sont mis en grève  à cause des énormes investissements fait dans ce domaine au Venezuela, selon ILNA.

Jeudi,  les employés de l’entreprise Alborz ont manifesté dans la ville de Qazvine, dans le nord-ouest pour réclamer des salaires impayés depuis six mois, a rapporté ILNA. 

Hier, plus de 1500 travailleurs des deux entreprises soeurs Zegorat et Pour-led se sont mis en grève pour réclamer des salaires impayés depuis quatre mois dans la ville d’Ilam, dans l’ouest du pays, a écrit  ILNA. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
2 février 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe