mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLes portraits de Khomeiny et Khamenei déchirés et piétinés à Chahrak-e-Gharb

Les portraits de Khomeiny et Khamenei déchirés et piétinés à Chahrak-e-Gharb

Chahrak-e-Gharb, 11 février 2010Révolte du 11 février en Iran – n° 16

CNRI – La jeunesse vaillante de Chahrak-e-Gharb a mis le feu à la moto d’un agent de sécurité. Les jeunes ont aussi déchiré, décroché et piétiné les portraits de Khomeiny et Khamenei, deux symboles honni du régime du guide suprême. (voir le film)

Environ 10.000 Téhéranais se sont dirigés vers la prison d’Evine aux cris de « Libérez les prisonniers politiques », « Mort au dictateur » et « A bas le principe du guide suprême ». Des escarmouches ont éclaté vers l’autoroute « Yadegar-e-Emam » entre la population et les forces de sécurité.

Tehéran 11 févrierSur la place 7-Tir, les agents ont tiré à la grenaille sur le cortège qui manifestait vers le parc Laleh et ont arrêté quatre jeunes filles. (voir le clip du poster déchiré)

A 14h00, un affrontement entre les jeunes intrépides de Ariachahr s’est étendu jusqu’à Pounak. Des heurts sont en cours avec les manifestants sur la place Pounak et entre Achrafi Esfahani et Sadeghieh. Les forces de sécurité ont embarqué les personnes interpellées dans des fourgons, tirent du gaz lacrymogène à profusion et tabassent sans relâche les gens, pour tenter de les disperser.  Les jeunes criant « Mort au dictateur » et « mercenaire va te faire voir », mènent des escarmouches avec les forces de sécurité. Entre Falakeh 1 et Falakeh 2 d’Ariachahr, on compte plus d’une centaine de voltigeurs à moto venus terroriser la population.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 février 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe