mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLes forces irakiennes frappent et maltraitent des résidents d’Achraf à coups de...

Les forces irakiennes frappent et maltraitent des résidents d’Achraf à coups de matraques électrique

 Encerclement renforcé d'un bâtiment de la Cité d’Achraf par les forces irakiennes

CNRI – Deux semaines après les déclarations du guide suprême du régime des mollahs Ali Khamenei insistant sur l'expulsion d’Irak de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) et la mise en œuvre d'un accord bilatéral entre le régime iranien et le gouvernement irakien, et à la suite d’une attaque contre un bâtiment de la Cité d’Achraf et son encerclement dès vendredi, un officier irakien à 09h00 ce matin, s’est mis à menacer des membres de l’OMPI à la porte d'entrée de la Cité d’Achraf, frappant et maltraitant deux d'entre eux – Abdol-Ali Haj-Mohammadi et Nouredine Navid. L'officier a fait usage d’une matraque électrique et leur a menotté les poignets, mais l'intervention des forces américaines l’a stoppé.

Les forces irakiennes ont également refusé de laisser 150 travailleurs irakiens entrer à Achraf ce matin. À 11h00, le nombre de forces irakiennes autour de l'immeuble a été augmenté et le cordon encerclant le bâtiment depuis deux jours a été renforcé. Pour la quatrième journée consécutive, les forces irakiennes ont empêché les camions transportant matériels et équipements, marchandises et carburant d'entrer à Achraf. Cela menace sérieusement la station d’approvisionnement en eau et les structures médicales d’Achraf.

Les mesures adoptées ces quatre derniers jours, comme couper l'approvisionnement, interdire les visites et l'entrée des travailleurs à Achraf, encercler un bâtiment, menotter des résidents d’Achraf, les frapper à coups de matraques électriques et proférer diverses menaces à leur encontre, sont des violations flagrantes des Conventions de Genève, du droit international humanitaire et du droit international, et sont des exemples évidents de crimes de guerre contre des personnes protégées.

La Résistance iranienne appelle à une intervention urgente du gouvernement américain et des organismes internationaux compétents pour neutraliser les complots du régime des mollahs et empêcher une catastrophe humanitaire dans la Cité d’Achraf. Ceux qui ordonnent ou commettent de tels actes criminels, en particulier le conseiller à la sécurité nationale du gouvernement irakien qui applique clairement les exigences de Khamenei, doivent être poursuivis en justice par les autorités internationales.

Rappelant le communiqué de l'ambassade des États-Unis du 28 décembre 2008, la Résistance iranienne réaffirme la nécessité de garantir la mise en œuvre des conventions internationales et la protection des résidents d’Achraf par les forces américaines conformément aux obligations internationales du gouvernement des États-Unis et de son accord passé avec les résidents d’Achraf. Afin de neutraliser les ordres du guide suprême du régime, la Résistance appelle également au retour à la situation prévalant avant janvier 2009, c'est-à-dire, que l'armée américaine soit chargée de la protection d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 15 mars 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe