jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLes agents du Vevak et le forces irakiennes ouvrent la clôture d’Achraf...

Les agents du Vevak et le forces irakiennes ouvrent la clôture d’Achraf et tentent d’entrer dans le camp

CNRI – Dans la nuit de samedi 22 janvier, un groupe d’agents du ministère du Renseignement des mollahs (Vevak) soutenu et épaulé par les forces irakiennes aux ordres des services du premier ministre de ce pays, sous le commandement du lieutenant colonel Nezar et du lieutenant Heydar Azab Machi, deux agents connus du régime iranien, ont arraché à a faveur de la nuit 15 mètres de la clôture de l’aile sud d’Achraf. Le but était dans un deuxième temps d’infiltrer des terroristes et des pasdarans de la force Qods pour commettre une opération criminelle et assassiner des résidents. La clôture a été ouverte près des lieux de résidence des femmes des Moudjahidine du peuple et des entrepôts.

Le lendemain, après avoir découverts l’infraction, les résidents ont réparé la clôture. Le colonel Nezar a envoyé sur place un groupe de ses forces pour empêcher la pose d’une nouvelle clôture. Des Achrafiens ont été agressés et frappés. Nezar a passé de longs moments de la journée du 23 janvier auprès des agents du Vevak.

Les commandants des forces irakiennes et les responsables du comité chargé de la répression d’Achraf ont essayé de couvrir ces agissements illégaux révélateurs de leurs intentions douteuses et funestes, en prétendant faussement que c’étaient les Achrafiens qui avaient arraché la clôture.

Déjà, en début de soirée, le samedi 22 janvier, un groupe d’agents du Vevak avait essayé avec l’aide des forces irakiennes d’arracher une partie de la clôture de l’aile Est, sans y parvenir. Ils n’avaient pu endommager ou tordre que quelques piquets. En même temps, Nezar, Heydar et un groupe de leurs soldats armés à bord de trois Humvee blindés et d’autres véhicules s’étaient rendus à l’aile Est pour protéger les agents. Les forces irakiennes avaient menacé les Achrafiens qu’après avoir ouvert la clôture, ils pénètreraient dans le camp. Les Humvee et les soldats sont restés jusque dans la matinée du 23 devant l’aile Est.

Le vendredi 21 janvier, les forces irakiennes aux ordres des services du premier ministre ont détruit, dans un acte fasciste et raciste, une œuvre d’art et culturelle des Achrafien, en la démontant et en s’emparant de toutes les pièces. Cette œuvre, en métal et en verre, qui symbolisait le phœnix de la liberté, avait été construite en il y a plusieurs années par les Achrafiens et installée à l’entrée du camp. Le vol des pièces de cette statue par le bataillon irakien de « protection » d’Achraf, à l’aide de machine diverses comme une grue, s’est déroulé durant la nuit. Le 26 décembre, les forces irakiennes avaient déjà volé une grue, un semi-remorque à plateau et d’autres biens des résidents après avoir frappés des Achrafiens. Ces biens sont toujours aux mains des forces irakiennes. 

La Résistance iranienne avertit que ces mesures répressives et les intentions funestes des forces irakiennes et des agents du Vevak préparent le terrain à de nouvelles attaques contre les Achrafiens. Elle appelle l’ambassade américaine à Bagdad, les forces américaines et l’équipe d’observateurs de la MANUI à installer des équipes à l’intérieur du camp pour empêcher une nouvelle catastrophe humanitaire.  

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 janvier 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe