jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRILe régime iranien trame une nouvelle machination contre les habitants du camp...

Le régime iranien trame une nouvelle machination contre les habitants du camp Liberty

Iran campliberty irakLe Vevak et la force Qods envoient des agents sous couvert de parents proches des habitants Selon des informations reçues d’Iran, le ministère du Renseignement (Vevak) et la force terroriste Qods ont l’intention une fois de plus d’envoyer en Irak des agents sous couvert de proches parents de membres de l’Ompi pour lancer une campagne ignoble contre les habitants de Liberty. Le régime des mollahs a dans ce but chargé l’association Nejat, qui est une branche du Vevak, de rassembler des agents dans diverses régions d’Iran pour les envoyer en Irak. D’autres éléments bien connus comme Massoud Khodabandeh avaient aussi été envoyés en octobre dans ce pays pour rencontrer des hommes de main irakiens et l’ambassadeur des mollahs Danaïfar, afin de préparer cette campagne. Selon des nouvelles parues dans divers sites du Vevak le 22 novembre, dans une rencontre avec Abrahim Khodabandeh à l’ambassade à Bagdad le 16 octobre, Danaïfar a “promis de continuer à s’efforcer d’établir des contacts entre les membres captifs de la secte de Radjavi et leurs familles et d’utiliser la pleine capacité de l’ambassade de la République islamique d’Iran dans ce but”. De plus, le régime des mollahs a l’intention de tromper directement et indirectement l’ONU et le CICR dans ce projet. D’après le plan du Vevak, l’association Nejat enverra d’abord ses recrues payées au ministère des Affaires étrangères sous couvert de parents d’habitants du camp Liberty. Ensuite, le ministère les enverra au bureau du CICR à Téhéran pour les faire enregistrer comme tels. Puis ils seront envoyés en Irak. Ainsi, le régime des mollahs va lancer un nouveau round de torture psychologique des habitants. De février 2010 à décembre 2011, il avait envoyé un groupe des recrues en Irak sous l’apparence de familles d’Achrafiens qu’il avait installé à côté du camp d’Achraf. Le régime avait ainsi fait subir de la torture blanche aux habitants avec 320 haut-parleurs hurlant nuit et jour. Cet acte inhumain était soutenu par les agents du Vevak à son ambassade à Bagdad. Rappelant les engagements répétés et écrits des USA et de l’ONU sur la sécurité du camp Liberty, la Résistance iranienne met en garde contre les objectifs funestes du Vevak, de la Force Qods et de l’ambassade des mollahs. Elle appelle à stopper ces mesures, commises sous n’importe quelle prétexte, du régime iranien, de ses éléments et recrue contre les habitants de Liberty. Etant donner le plan des mollahs de tromper les instances internationales pour torturer psychologiquement les habitants de Liberty sous prétextes qu’il s’agit de membres de leurs familles, comme cela a été déclaré à maintes reprises à l’époque de Kobler, le CNRI, les habitants et leurs représentants ne vont ni rencontrer, ni coopérer, ni contacter aucune des parties impliquées dans le dossier du régime iranien contre l’OMPI et les habitants de Liberty. Impliquer le régime iranien dans le dossier des habitants du camp Liberty, membres de l’organisation de l’OMPI, pour mettre en danger la sécurité et le bien-être des habitants et de leurs familles, est un acte criminel qui n’est en rien matière à discussion. Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne Le 27 novembre 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe