mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLe régime des mollahs s’oppose au transfert des habitants d’Achraf dans des...

Le régime des mollahs s’oppose au transfert des habitants d’Achraf dans des pays tiers

CNRI – Alors que le régime des mollahs, parrain du gouvernement irakien et détenteur de la souveraineté irakienne, appelle Maliki à expulser l’OMPI d’Irak, il dénonce aussi avec véhémence le transfert de l’OMPI vers des pays tiers comme « un soutien des pays occidentaux à des groupes terroristes ».

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du régime a déclaré à cet égard : “Nous demandons aux Américains de respecter leur engagement (contre le terrorisme)” et “nous condamnons vivement les pays occidentaux qui soutiennent les activités terroristes de diverses manières et font de leur pays un havre de sécurité pour leur présence et leurs activités”. Au même moment, le porte-parole des mollahs a salué la “ferme décision et détermination” de Maliki d’expulser l’OMPI d’Irak. (Télévision officielle,10 mai)

Concernant cette question, Danaïfar, l’ambassadeur des mollahs à Bagdad et agent connu de la force terroriste Qods, a déclaré au nom du gouvernement irakien : Si l’OMPI ne quitte pas l’Irak avant la fin de l’année, “le gouvernement irakien mettra en oeuvre sa souveraineté dans cet endroit de toutes les manières et méthodes possibles.” (Site Habilian affilié au ministère du Renseignement des mollahs, le Vevak, 9 mai).

Ce double jeu du fascisme religieux en Iran, comme lors du massacre des prisonniers politiques en Iran en 1988, montre clairement que le régime aux abois ne veut que l’extermination de toute l’OMPI et l’annihilation de l’alternative démocratique, considérant qu’il s’agit d’une condition préalable à sa survie.

Ahmadinejad a spécifié hier à Istanbul que “le groupe terroriste (…) bénéficie du soutien total du gouvernement américain et de ses allés européens.” (Télévision officielle, 9 mai)

Parfaitement conscient du sort commun qui lient les régimes des mollahs, de Kadhafi et de Syrie,  Ahmadinejad a ajouté : “Il existe une inquiétude comme quoi le soutien occidental aux opposants en Syrie puissent étendre la portée des tensions et des troubles jusqu’en Europe (…) La situation en Libye est aussi devenue compliquée à cause de l’implication de certains pays dans une guerre avec le gouvernement de ce pays. Il ne fait aucun doute que si l’OTAN recherchait l’entente et le dialogue avec le peuple et le gouvernement de (Kadhafi) au lieu d’une intervention étrangère, la situation se serait améliorée.” (Agence de presse officielle, 9 mai)

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 mai 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe