samedi, novembre 26, 2022
AccueilCommuniqués CNRILe ministre de la Défense de Rohani : « nous ne laisserons...

Le ministre de la Défense de Rohani : « nous ne laisserons pas entrer l’AIEA à Parchine » en Iran

Iran nuclearLe respect par les mollahs des engagements internationaux et leur abandon du projet nucléaire dépend uniquement de la fermeté de la communauté internationale
CNRI ° Le régime des mollahs en Iran, craignant la révélation de nouveaux détails sur sa course aux armes nucléaires, a annoncé qu’il ne laissera l’AIEA inspecter le site de Parchine.

Le général Hossein Dehghan, ministre de la Défense du régime iranien, a déclaré le 23 aout : « L’AIEA a effectué diverses inspections à Parchine, a prélevé des échantillons et n’a conclu à aucune activité illégale (…) Il n’y a donc pas de raison de lui donner davantage accès à Parchine car rien ne s’est passé à Parchine depuis la dernière inspection. »

Or le régime s’est engagé à apporter des réponses aux questions de l’AIEA avant le 25 aout sur la «probable dimension militaire de son programme nucléaire ». Ces dernières années, l’AIEA a maintes fois exprimé sa préoccupation sur de grandes explosions et des tests de détonateurs puissants à Parchine et a demandé à inspecter certaines sections du site. Il existe des informations spécifiques sur des changements substantiels dans ce secteur de Parchine dans le but d’effacer toutes traces de ces tests.

Le ministre de la Défense de Rohani a une fois de plus dans une conférence de presse laissé éclater sa colère sur les révélations des Moudjahidine du peuple d’Iran (Ompi) concernant le programme nucléaire et de missiles. « Malheureusement, l’agence a obtenu ses renseignements des ennemis du régime et l’OMPI avec ses informations n’a jamais été dans le vrai (…) nous suggérons à l’AEIA que, vu la transparence du programme nucléaire de l’Iran, il n’y a pas de raison de prendre des informations de l’Ompi. De plus il n’est pas normal que ceux qui prétendent que leurs activités sont totalement soutenues par des documents, fondent leurs allégations sur des informations fournies par ces groupuscules. »

Dehghan qui redoute de nouvelles révélations a poursuivi en disant que le régime ne permettra pas que le programme de missiles fasse l’objet de négociations avec les P5+1 et que « la capacité des missiles de l’Iran n’a jamais été et ne sera jamais le sujet de pourparlers avec personne ». « Non seulement, a-t-il ajouté, nous ne donnerons jamais d’informations sur nos scientifiques, mais il ne doit pas avoir d’accès à ces informations non plus. » (Agences Fars et Mehr 23 aout).

Ce criminel qui est un des fondateurs du Hezbollah libanais, a reconnu que les mollahs ont canalisé toutes les ressources au service des objectifs militaires : « Aujourd’hui, 51 représentants du ministère de la Défense sont postés dans des centres d’enseignement supérieur et 91 universités du pays travaillent directement avec le ministère de la Défense et mènent d’importants projets de recherche. »

Ces déclarations du ministre de la Défense des mollahs démontre une fois de plus le fait que le régime et le gouvernement de Rohani n’ont aucune intention d’abandonner la course à la bombe atomique et que tout espoir de changement à l’intérieur de ce régime n’est qu’un mirage qui fait gagner du temps aux mollahs pour se doter d’armes nucléaires, et poursuivre leurs agressions et leur bellicisme dans la région.

Une fois de plus, la Résistance iranienne souligne que dans le futur, comme dans le passé, le degré de recul de ce régime, l’abandon de sa course à la bombe atomique et son respect de ses engagements internationaux dépend du degré de fermeté de la communauté internationale. La pleine application des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, un arrêt complet de tout l’enrichissement et l’adhésion au protocole additionnel, avec l’accès sans entrave de l’AIEA aux centres, installations et experts suspects de ce régime sont nécessaire pour qu’il abandonne sa course à la bombe atomique.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 aout 2014
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe