jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLe ministère des Affaires étrangères des mollahs dévoile une intrigue pour extrader...

Le ministère des Affaires étrangères des mollahs dévoile une intrigue pour extrader les Achrafiens

.CNRI – Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du régime iranien, Ramin Mehmanparast, a officiellement annoncé aujourd'hui que le régime cherchait à faire expulser les membres de l'OMPI vers l'Iran et a exprimé l'espoir que «les membres criminels de l'OMPI seraient livrés à l'Iran ». Il a fait cette révélation lors d'une session de questions-réponses préparée alors que les agents du régime en Irak parlent ces dernières semaines de l'arrestation et de l'extradition des résidents d'Achraf et des responsables de l'OMPI.

Au cours de la session, un journaliste de l'agence Mehr affiliée au ministère du Renseignement (le VEVAK) a demandé : « Il y a plus de 100 membres de l'OMPI sur la liste de recherches d'INTERPOL et ils sont justement en Irak maintenant. Est-ce que l’Iran a demandé leur extradition? » Mehmanparast a répondu : « Les documents relatifs à leurs crimes ont été fournis aux organisations internationales, notamment à Interpol (…) Nous recherchons l'expulsion de l'OMPI d'Irak (…) Nous espérons que les membres criminels de l'OMPI seront livrés à l'Iran (…) Les pays voisins doivent tirer parti de leurs capacités à développer leurs relations et la présence de l'OMPI dans ces pays porte préjudice aux relations. » (Agence Mehr, le 10 août 2010).

En réponse à une autre question de la même agence sur la possibilité de transférer les membres de l'OMPI à la frontière saoudienne, il a dit : «Il faut suivre où et comment ils seraient transférés, ou à quel degré la communauté internationale coopérerait. »

La Résistance iranienne a déjà mis en garde à plusieurs reprises sur le déplacement forcé des résidents d'Achraf, les mandats d'arrestation illégaux et les assignations devant les tribunaux sur la base des demandes d'extradition du régime des mollahs, en notant que le régime vise à perpétrer un autre bain de sang à Achraf en massacrant ses habitants. Le régime cherche à mener à bien ses plans sinistres pour détruire Achraf dans le climat d’incertitude politique qui prévaut en Irak tant que le gouvernement irakien actuel est au pouvoir. Il veut aussi profiter pleinement de l'absence des forces américaines et de l'équipe d'observateurs de la MANUI à Achraf.

Alors que le régime iranien parle publiquement et officiellement de ses plans sinistres pour l'expulsion, l'extradition et le déplacement des résidents d'Achraf dans les terres désertiques du sud irakien, la Résistance iranienne appelle le gouvernement des États-Unis à redéployer ses forces à Achraf pour protéger ses habitants et demande à la MANUI de faire revenir son équipe d'observateurs au camp pour empêcher une autre catastrophe humaine. Ces demandes sont fondées sur des obligations internationales des États-Unis et ses accords bilatéraux avec chacun des résidents d'Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 août 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe