vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireLe criminel de guerre Ghalibaf a été accueilli à Hanovre comme «...

Le criminel de guerre Ghalibaf a été accueilli à Hanovre comme « maire de Téhéran »

 La Résistance iranienne condamne ce scandale politique et demande des explications

CNRI – La Résistance iranienne condamne vivement le voyage du criminel Mohammad Bagher Ghalibaf, général des gardiens de la révolution et maire de Téhéran à Hanovre, en Allemagne. Ghalibaf qui a versé le sang de milliers de personnes, doit être jugé par un tribunal international comme criminel de guerre.

L’agence de presse officielle Mehr a rapporté que : « Selon les informations reçues, Ghalibaf sera en Allemagne jusqu’à dimanche. Il a été reçu par Gerhard Schroeder l’ancien chancelier allemand et accueilli officiellement à la mairie d’Hanovre. Stefan Weil, le maire d’Hanovre, lui a dit que c’était un honneur de le rencontrer. »

Ghalibaf, connu pour son bellicisme, commandait dans les années 1980 deux divisions de pasdaran et a commandé un tiers de front dans la guerre contre l’Irak. Il a personnellement envoyé à la mort sur le front énormément d’enfants et d’écoliers comme chair à canon. A la fin des années 1980, il a été commandant du corps des pasdaran dans la grande province du Guilan et Mazandaran dans le nord de l’Iran. Il a joué un rôle clé dans la répression des protestations après la guerre. C’est pour cela qu’il a été durant une courte période chef de l’état-major des forces terrestres des pasdarans. C’est lui qui a mis en place les services de renseignements de la milice du Bassidj pour découvrir les cellules de résistance, les arrêter et les réprimer. En 1997 il a été nommé au commandement des forces de l’Air des pasdaran. Il a joué un rôle majeur dans la formation des unités de missiles et leur développement de trois à cinq brigades de missiles sol-sol, et le développement des missiles sol-sol Chahab. C’est en raison de sa cruauté que Khamenei en 2000 l’a nommé à la tête des forces de sécurité. Ce pasdaran criminel a joué un rôle déterminant dans la répression du soulèvement populaire et du mouvement étudiant. Il est à l’origine de la formation des unités de choc violentes connues sous le nom de Police 110. Depuis 2005, dans le cadre de la mainmise sur les centres névralgiques du pays par les pasdaran, il a été placé au poste de maire de Téhéran.

Recevoir Ghalibaf, qui est un fidèle de Khamenei et qui comme Ahmadinejad, réfute l’Holocauste, restera comme une tâche de honte dans les mémoires pour la ville d’Hanovre. Le Livre d’Or d’Hanovre, où il s’est inscrit, est désormais tâché du sang de 120.000 Iraniens torturés, violés, brûlés et exécutés.

C’est une erreur de croire que c’est le temps de l’amitié avec les bourreaux du peuple iranien. Les intérêts économiques à court terme ne justifient pas la complaisance avec les mollahs. Le message des Iraniens qui font entendre toujours plus fort leur cri de protestation depuis un an est le suivant : le temps du changement en Iran est arrivé. La communauté internationale doit se mettre du côté du peuple iranien et non de la dictature.

Représentation du Conseil national de la Résistance iranienne en Allemagne
Le 24 juillet 2010 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe