mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLe chef du judiciaire accuse les Azéris d’Iran d’être des agents de...

Le chef du judiciaire accuse les Azéris d’Iran d’être des agents de l’

Le chef du judiciaire accuse les Azéris d’Iran d’être des agents de l’CNRI – Dans une réunion avec ses premiers lieutenants hier, le chef du judiciaire Mahmoud Hachemi Chahroudi a estimé que les Azéris iraniens s’étaient « discrédités » et les a taxés de « contre-révolutionnaires vaincus infiltrés par des voies spécifiques ». « Parmi les nombreuses personnes arrêtées durant les récents événements, il est clair que plusieurs appartiennent à des groupuscules et sont des agents étrangers », a-t-il affirmé.

L’ancien commandant en chef des gardiens de la révolution (CGR), le général Mohsen Rezaï a tiré la sonnette d’alarme sur les soulèvements en Azerbaïdjan et au Khouzistan, les qualifiant de signe de la fragilité de l’appareil de sécurité du régime.

Mettant en garde contre les conséquences de la poursuite de l’agitation, il a déclaré : "une fausse lettre attribuée à l’ancien vice-président à Ahwaz ou la crise récente à Tabriz sur la publication d’une caricature montre que l’appareil de sécurité est extrêmement vulnérable, spécialement dans les zones des minorités ethniques, où même un trouble mineur peut causer de l’instabilité.”
 
Il est très clair, à travers ces déclarations, que les mollahs sont très préoccupés par la poursuite des protestations et des soulèvements, et qu’ils préparent le terrain à davantage de répression des Azéris.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 30 mai 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe