samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLa Résistance iranienne se félicite du gel des relations entre Londres et...

La Résistance iranienne se félicite du gel des relations entre Londres et le régime iranien

Elle  appelle à des sanctions générales

La prise  en otages des marins britanniques doit être renvoyée devant le Conseil de Sécurité de l’ONU 

NCRI – La Résistance iranienne se félicite de la décision du gouvernement britannique de geler ses contacts avec le régime iranien, mais la considère insuffisante. La rupture de toutes les relations avec le régime des mollahs et la mise en place de sanctions générales est la seule politique efficace.

Le président de la commission des Affaires étrangères du CNRI, Mohammad Mohadessine a exprimé sa sympathie pour les familles des marins pris en otages et déclaré que l’attitude hors la loi des mollahs, y compris la capture des marins britanniques dans les eaux irakiennes, était le résultat de la politique de complaisance de ces vingt dernières années qui a encouragé ce régime a exporter le terrorisme et l’intégrisme. 

M. Mohadessine a ajouté que cette agression par le régime iranien était un acte flagrant de terrorisme international et qu’il devait être immédiatement renvoyé devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Le régime des mollahs fait des prises d’otages et du chantage un instrument de politique internationale. Le manque de fermeté dans les réactions a poussé les mollahs à profiter de cette tactique.

Le président de la commission des Affaires étrangères du CNRI a déclaré que la seule solution pour résoudre la crise iranienne actuelle, qui menace la paix et la sécurité de la région comme dans le monde, est de mettre fin à la politique de complaisance et d’adopter une politique de fermeté. La fin des concessions politiques, de l’assistance économique et la mise en place de sanctions générales contre ce régime, ainsi que le retrait des obstacles et des restrictions dressées contre la Résistance iranienne, spécialement la marque illégale de terroriste collée aux Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), sont les piliers de cette politique. 

En mettant l’OMPI sur la liste du terrorisme, le gouvernement britannique porte la plus grande part de responsabilité dans l’encouragement que ressentent les mollahs à adopter ce comportement hors-la-loi. Ces trois derniers mois, le gouvernement britannique a insisté pour maintenir l’OMPI sur la liste du terrorisme contrairement au jugement de le la Cour européenne de Justice qui a annulé cette marque du terrorisme.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 28 mars 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe