samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesLa Résistance iranienne appelle à une enquête minutieuse sur la mort du...

La Résistance iranienne appelle à une enquête minutieuse sur la mort du Dr. Zahra Bani Ameri

CNRI – Après l’arrestation et le meurtre de Zahra Bani Ameri, 26 ans, (diplômée de la faculté de médecine  de Téhéran) par les Forces de sécurité de l’Etat (FSE), Mme Sarvnaz Chitsaz, présidente de la Commission des femmes du CNRI, a appellé Mme Yakin Ertürk, le Rapporteur Spécial du Conseil des Droits de l’Homme de l’Onu sur la Violence contre les Femmes, à conduire une enquête minutieuse sur ce meurtre. Elle a ajouté que sa commission était souhaitait fournir des documents à ce sujet.

"Toute les preuves montrent que les agents misogynes des FSE ont assassiné ce jeune médecin", a dit Mme Chitsaz.

"Quarante-huit heures après son arrestation dans un parc de la ville de Hamedan, dans l’ouest de l’Iran, pour un « flagrant délit »,  la branche locale du pouvoir judiciaire des mollahs a annoncé que le Dr. Baniameri s’était suicidée alors elle était en garde à vue, a ajouté Mme Chitsaz. Cependant, il y a des informations crédibles démontrant que Mme Baniameri a été torturée pendant sa garde à vue aux FSE.

La présidente de la Commission des femmes du CNRI a rappelé que "ce n’est pas la première fois que le régime commet ce genre de crimes contre les femmes dans ses prisons. Il est responsable de l’exécution de milliers de femmes activistes, dont beaucoup de membres de la principale opposition iranienne, les Moudjahidine du peuple d’Iran."

En juillet 2003, Mme Zahra Kazemi, une photojournaliste irano-canadienne avait été arrêtée en prenant des photos d’une manifestation de famille de prisonniers politiques devant la sinistre prison d’Evine. Elle a été assassinée sous la torture par le régime. Peu de temps après sa mort, les fonctionnaires ont annoncé avec arrogance que "elle est morte d’un traumatisme crânien qui aurait pu être causé par un accident." 

Mme Chitsaz appelle toutes les organisations des droits des femmes dans le monde à condamner la répression croissante des femmes en Iran et à leur apporter leur soutien. 
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 novembre 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe