jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRILa Résistance iranienne se félicite du report de la visite de Rohani ...

La Résistance iranienne se félicite du report de la visite de Rohani  en Autriche et invite son gouvernement à l’annuler définitivement

La Résistance iranienne se félicite du report de la visite du président du régime iranien, Hassan Rohani, en Autriche et appelle le gouvernement autrichien à annuler définitivement cette visite. Car elle ne fera qu’alimenter la machine de torture et d’exécution en Iran et l’exportation du terrorisme et du bellicisme dans la région, en encourageant ce régime inhumain à violer davantage les droits de l’homme universels et les principes démocratiques.

Pour une raison quelconque Rohani peut avoir reporté sa visite – que ce soit dû aux rivalités internes, à l’aversion de l’opinion publique autrichienne vis-à-vis des violations barbare des droits de l’Homme en Iran, ou des remarques faites par les dirigeants autrichiens concernant les conditions préalables à l’annulation des sanctions – cela illustre néanmoins l’impasse du régime des mollahs. Malgré l’accord sur le nucléaire et les impératifs économiques et politiques, il n’a pas la capacité de concrétiser la normalisation des relations avec la communauté internationale.

Ceci est cohérent avec la stratégie globale du régime, dont le guide suprême a explicité le 20 mars dernier. Khamenei a notamment déclaré : « l’Occident veut que la République islamique renonce à son soutien à la résistance dans la région. Qu’on ne soutienne pas politiquement les opprimés dans la région telle que les peuples de Gaza, du Yémen et du Bahreïn (…) Voyez le vacarme qu’ils ont fait sur les missiles. Pourquoi la République islamique a-t-elle des missiles? Pourquoi a-t-elle des missiles de longue portée ? Pourquoi la Force Qods a-t-elle été formée ? Pourquoi avons-nous créer les gardiens de la révolution ? »  

Le bilan de Rohani ces deux années et demie est cohérent avec le discours de Khamenei. Son dossier comprend 2300 exécutions, qu’il a décrites comme «conforme à la volonté divine » et aux « législations du Parlement ». La réalité est que le bellicisme sans précédent, les ingérences dans la région, le soutien au dictateur syrien Bashar el-Assad dans le massacre de son peuple, l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme et l’augmentation du budget militaire du régime, se font au détriment du peuple iranien qui s’appauvrit de jour en jour.

Commission des  Affaires étrangères du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 30 mars 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe