samedi, janvier 28, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLa manipulation scandaleuse de la justice irakienne par les mollahs

La manipulation scandaleuse de la justice irakienne par les mollahs

Communiqué du  Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne à Paris

CNRI – La dictature religieuse au pouvoir en Iran a manigancé un nouveau complot contre l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) en Irak. Il intervient après l’échec des intrigues successives des mollahs à travers le gouvernement et le parlement irakiens pour expulser l’OMPI de ce pays.  

A cette fin, un des agents notoires de Téhéran, Jaafar al-Moussawi, agissant comme le procureur spécial de l’Irak, a prétendu que l’OMPI avait épaulé le gouvernement irakien dans la répression des “chiites dans le sud et des Kurdes dans le nord en 1991”.

Le comité international de juristes pour la défense d’Achraf (CIJDA) a demandé à ce que la question soit renvoyée devant un tribunal international et que le procureur irakien soumette tous les soi-disant documents à ce comité.   

La Résistance iranienne a condamné ces allégations absurdes du « procureur de la Haute Cour de justice  irakienne » à Bagdad et estimé que par ce stratagème, les mollahs criminels tournait en dérision le système judiciaire irakien. Le régime iranien cherche à couvrir ses crimes en Irak et ses détournements de milliards de dollars des revenus pétroliers de la population de ce pays. La Résistance iranienne est prête à défier les agents du régime et les criminels qui organisent et dirigent les  escadrons de la mort et qui fomentent le terrorisme en Irak. Elle possède des milliers de pages de preuves irréfutables et de documents ainsi que des informations détaillées qui peuvent être présentées dans n’importe quel tribunal international aux yeux de la communauté internationale.

Le régime iranien et ses agents préparent le terrain de ce complot depuis déjà quelques temps. Le 1 mars 2007, un des agents les plus ignobles du régime iranien, le cheikh Homam Hamoudi, a pris part à une interview en compagnie de l’ambassadeur d’Iran en Irak, le général Hassan Kazemi Qomi, un commandant de la force Qods des gardiens de la révolution. Les deux ont accusé l’OMPI de “massacre et de répression des Irakiens à Karbala et Kalar dans le Kurdistan [d’Irak].” 

Le 10 mars, le vice-ministre des affaires étrangères des mollahs pour les affaires légales et internationales, Abbas Araqchi, qui représentait le régime de Téhéran à la conférence internationale de Bagdad sur la sécurité en Irak samedi, a qualifié l’OMPI de « source majeure d’instabilité » pour le régime des mollahs. “Nous attendons du gouvernement irakien, a-t-il dit, qu’il prenne les mesures nécessaires pour régler ce problème. »

Hier, le porte-parole du ministère des affaires étrangères du régime a dit que “faire preuve de fermeté” contre l’OMPI et “s’abstenir d’abriter, d’activer ou d’utiliser ce groupe », est un des trois piliers de la politique du régime en Irak et dans la région. Les deux autres demandes du régime ont porté sur le retrait des forces américaines d’Irak et le transfert de la sécurité au gouvernement irakien actuel. 

Auparavant, le 26 janvier 2007, le porte-parole du gouvernement irakien, Ali Dabbagh, a reconnu dans une interview avec la télévision de langue arabe du régime iranien que la coordination nécessaire avait été faite avec le régime iranien pour expulser l’OMPI d’Irak.

Il est intéressant de noter qu’en janvier 2007, le régime des mollahs avait convoqué un groupe de ses agents irakiens à Téhéran pour recevoir directement des ordres d’Ali Khamene’i. Un des ordres était d’utiliser le système judiciaire irakien au cas où les pressions intérieures et internationales forçaient le gouvernement irakien à reconnaître les 20 années de résidence de l’OMPI en Irak et son statut de réfugié. 

En même temps, le 17 février 2007, dans une interview avec la télévision al-Sharqiya en Irak, Ali Dabbagh avait déclaré : “Nous n’avons aucune intention de traîner 3 600 [membres de l’OMPI] devant la justice …parce que nous n’avons aucune preuve…”  
 
Selon les principes reconnus de la loi internationale, le gouvernement irakien ne peut agir à la fois comme plaignant et juge contre l’OMPI en tant qu’organisation non irakienne qui jouit de statuts légaux extraterritoriaux et internationaux, à moins qu’il n’ait l’intention de violer les lois et les statuts internationaux. Dans ce cas, le gouvernement irakien doit aller devant un tribunal international ce dont se réjouissent l’OMPI et le CNRI. 

L’article 3 commun des conventions de Genève, y compris la Quatrième Convention de Genève, insiste sur le fait qu’il est obligatoire de fournir une protection aux personnes qui ne prennent pas de part active aux hostilités sur le territoire d’un pays où se déroule un conflit qui ne soit pas à caractère international. D’après cet article, sont interdits la violence contre la vie et les personnes, en particulier les atteintes à la dignité personnelle, les traitements dégradants et humiliants, les verdicts et les exécutions sans jugement prononcé auparavant par une cour constituée régulièrement, fournissant toutes les garanties judiciaires reconnues comme indispensables par les peuples civilisés.

La Résistance iranienne insiste sur l’appel du CIJDA au gouvernement irakien et à son procureur pour la Haute Cour de Justice de passer devant un tribunal international. Elle avertit également de ne pas tourner en dérision les lois irakiennes pour préparer le terrain aux complots terroristes et criminels du régime iranien contre les résidents d’Achraf. 

Sans tribunal international conforme aux normes et garanties internationales stipulées dans les Conventions de Genève, les allégations des agents des mollahs contre l’OMPI manquent de toute crédibilité. Ces allégations ne font que révéler l’étendue de l’ingérence et du fascisme religieux au pouvoir en Iran dans les institutions politiques et légales de l’Irak.
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 mars 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe