vendredi, janvier 27, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceLa France ne doit jamais céder au chantage des mollahs iraniens -...

La France ne doit jamais céder au chantage des mollahs iraniens – Dominique Lefebvre

Dominique Lefebvre, président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, représentait samedi la délégation des élus français au grand rassemblement de la Résistance iranienne à Villepinte. Des dizaines de personnalités éminentes venant du monde entier ainsi que des dizaines de délégations parlementaires venant des Etats-Unis, du Canada, de l’Europe et du Moyen Orient ont participé à cet évènement en faveur du changement démocratique en Iran.

Dans son intervention, l’ancien député a déclaré :

« Président du Comité parlementaire pour un Iran démocratique sous la législature qui vient de s’achever, je veux ici témoigner au nom de l’ensemble de mes collègues, de la constante mobilisation des parlementaires français réunis dans ce comité, au-delà de leur sensibilité politique, sur leur vigilance et leur exigence sur la situation des droits de l’homme et du respect de la démocratie en Iran, comme de leur dénonciation constante du rôle déstabilisateur que joue l’Iran dans cette partie du monde depuis maintenant près de 40 ans.

C'est la volonté d’un Iran libre qui vous rassemble dans ma ville de Villepinte

La France, patrie des droits de l’homme, ne peut, ne doit, ne restera jamais silencieuse devant les graves atteintes aux droits de l’homme en Iran. Elle devra conditionner la poursuite des relations diplomatiques et économiques avec l’Iran au strict respect par le régime iranien des principes fondamentaux de l’humanité, des principes fondamentaux de la démocratie.

La France, membre du Conseil de sécurité, doit et devra rester d’une fermeté extrême vis-à-vis du régime iranien, d’abord comme l’a été le président Hollande lors de la négociation de l’accord sur le nucléaire iranien dont elle doit veiller à une scrupuleuse application, et ensuite sur le rôle que joue l’Iran dans la persistance de ces attitudes agressives et belliqueuses dans la région.

On ne dira jamais assez le rôle historique du régime des mollahs dans le développement du terrorisme depuis 1979, jusqu’au soutien qu’il accorde aujourd’hui au régime sanguinaire de Bachar Al-Assad en Syrie et dans les autres foyers de tensions dans la région.

Le nouveau ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, s’est déclaré le 29 juin, préoccupé par les tests balistiques développés par l’Iran et a surtout affirmé que l’Iran doit respecter l’intégrité et la souveraineté complète de ses voisins. Il s’est donc clairement exprimé sur ce point. Nous le soutiendrons, mais nous serons d’une extrême vigilance sur la position de la diplomatie française.

Le Comité parlementaire pour un Iran démocratique poursuivra dans cette nouvelle législature son action pour exiger du gouvernement français une attitude ferme et claire sur les droits de l’homme, comme sur l’attitude de l’Iran dans la région.

Il veillera à l’avenir, comme par le passé, à ce que le droit de la Résistance iranienne en France soit respecté et ses membres protégés et que la France ne cède jamais au chantage des mollahs qui ne rêve que de bâillonner l’opposition démocratique iranienne.

Pour ma part, à la place qui est désormais la mienne, je serai toujours à vos côtés pour exiger du gouvernement français une politique d’extrême fermeté vis-à-vis du régime iranien actuel, pour soutenir les objectifs démocratiques défendus par Maryam Radjavi et la Résistance iranienne, pour instaurer des droits de l’homme et la paix en Iran et au Moyen-Orient, et la démocratie dans un Iran libre. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe